Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Vil Smisse
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 Une voie semée d'embuches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The-blackmantle

avatar



Messages : 329
Localisation : Au Manoir de Lhambadda

MessageSujet: Une voie semée d'embuches   Mer 21 Mai 2014 - 21:29

Un après-midi mouvementé





    Je dois m'excuser auprès d'une amie disciple de Sadida pour ce que j'ai fait, vous aurez les explications des mes derniers souvenirs la concernant dans les lignes qui suivent.

       Nous nous baladions dans le bastion des froides légions à la recherche d'un endroit tranquille où déjeuner quand nous vîmes six silhouettes imposantes s'approcher de nous : Nileza l'alchimiste, Missiz Frizz la forgemage, Klime de cordonnier, Sylargh le bricoleur, Hazief Taroun le géologue et le Comte Harebourg lui-même se tenaient face à nous. Tout se passa alors très vite, sans que nous eûmes le temps de réagir. Une lumière forte et blanche, puis plus rien. Et là, la neige, la neige du sommet de la Clepsydre. Nous y étions arrivés. Un stratagème du Comte, sûrement. Soudain le Comte et ses acolytes s'élancèrent vers nous et portèrent le premier coup. Alors, ils enchaînèrent des attaques toutes plus violentes les unes que les autres, sans jamais s'arrêter, du moins jusqu'à ce que mon amie réagisse et dresse un mur de ronces. Cela les retint plusieurs secondes. Quand le mur céda  nous étions prêts à les recevoir j'avais disposé plusieurs pièges mortels et répulsifs sur le sommet de l'horloge et d'un coup sournois je les envoyais vers d'autres cieux.

     Nous pouvions alors enfin dire que nous étions victorieux malgré le dernier assaut de nos adversaires qui nous a grièvement blessés : Nous étions debout et bien content de l'être. Cependant un craquement sous nos pieds nous indiqua que ce n'était pas terminé... Le sommet de la clepsydre fragilisé par la bataille s'effondra sous nos pieds et naturellement nous tombâmes ce qui nous causa un choc de plus, pendant plusieurs minutes j'étais étalé sur le sol sans dire un mot encore sonné par la chute pendant que la Sadida tentait de me soigner par tous les moyens. Je commençais peu à peu à émerger, quelques secondes me suffirent pour reprendre totalement mes esprits. Nous nous demandions ce que nous pouvions faire : à première vue, la salle était totalement fermée. Pendant que je cherchais un moyen d'en sortir, mon amie observait la "décoration" de celle-ci. En effet c'était une salle composée d'un très grand mur de glace où l'on pouvait observer des corps de personnes et de créatures captives de cette paroi. L'un des blocs de ce mur était brisé et cette créature, à moins d'avoir pu voler ou escalader la paroi, était toujours présente... mais où ? Une silhouette vive passa derrière nous et disparut à nouveau un instant après puis réapparut encore et cela encore et encore, sans que nous sachions de quoi il s'agissait.
Quelques secondes  plus tard,  un cercle sombre se forma autour de nous puis s'arrêta avec la créature qui l'avait créée, celle-ci se tenait devant nous la cape encore en mouvement emportée par la vitesse de son porteur. C'est celui que nous appelons aujourd'hui Ombre qui se tenait devant nous mais cette fois nous ne nous sommes pas faits avoir lorsqu'il engagea la combat et utilisa sa terrible attaque distorsion nous étions tous les deux protégés l'un par sa puissance sylvestre l'autre par son invisibilité. Pendant qu'Ombre cherchait un moyen de me trouver ou d'attaquer mon ami je préparais tranquillement mes attaques, j'amplifiais le pouvoir de mes dagues et de ma force. Sadida encore immobile devait attendre, Ombre lui, ne parvenait pas à nous atteindre. Le temps passa et nous étions prêts. Nous lançâmes la première offensive.  Ombre n'arrivait pas à éviter nos attaques et il recula de plusieurs kamètres la Sadida lança une puissante ronce insolente. Ombre ne semblait plus réagir c'était le moment d'attaquer.  Ombre reprit ses esprits trop tôt et para notre attaque puis nous enfonça dans le mur jusqu'à le détruire nous tombions cette fois hors de la clepsydre. Je rattrapai la Sadida en plein vol pour qu'elle ne se blesse pas, une fois arrivé au sol mon crâne se planta dans la glace puis je tombai en syncope. Lorsque je me réveillai Je vis la tête de mon amie qui tombait d'épuisement dans le creux de la main d'ombre puis me voyant debout la laissa tomber. Notre agresseur semblait lui aussi épuisé. Je courus alors vers Ombre pour lui porter le coup final mais mon corps ne suivait pas mon esprit alors éreinté, je tombai.

      Après quelques minutes, Ombre nous laissa pour morts et partit. Plusieurs heures passèrent avant que je me lève. La Sadida était au pied de la clepsydre encore inconsciente. Je la portai jusqu'au phénix à quelques kamètres pour nous régénérer. Je pris alors une décision, la décision que je ne laisserais jamais cela se reproduire. Il n'était pas acceptable que je puisse tomber sous les coups de l'ennemi et, même au bord de l'épuisement, je devais continuer à combattre. Je versai alors ma première larme, et ma dernière avant de quitter mon amie. Je ne la prévins pas, je ne l'avertis pas de mon départ : aujourd'hui, j'en ai honte et je lui dois des excuses.

Peut-être voulez-vous connaître son nom ? Elle s'appelait Liilo.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une voie semée d'embuches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Entrée du royaume :: HISTOIRE DU ROYAUME ET SES MEMBRES-