Antre du royaume de la brume, guilde RP sur le serveur Vil Smisse, et de sa patrouille
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation

Lien du Forum de L'Alliance
La patrouille déménage : Retrouvez-la ici !

Partagez | 
 

 [Event] Zone de turbulences !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skypea

avatar



Messages : 11
Localisation : Temple de la Déesse Crâ

MessageSujet: [Event] Zone de turbulences !   Lun 26 Mai 2014 - 23:32

Citation :
Revenir en haut Aller en bas
Skypea

avatar



Messages : 11
Localisation : Temple de la Déesse Crâ

MessageSujet: Re: [Event] Zone de turbulences !   Dim 1 Juin 2014 - 22:58

[Compte-Rendu : Zone de Turbulences !]


C'est aux alentours de 14 heures, ce 31 Maisial 644, que des aventuriers se sont regroupés dans une bâtisse au sud d'Astrub, lieu de rendez-vous donné par une mystérieuse confrérie au travers de parchemins placardés aux quatre coins de la ville.

Ce parchemin ne donnait, outre le fait qu'une cérémonie allait avoir lieu, nulle information.

Qu'à cela ne tienne ! Skypea, qui les attendait à l'intérieur de l'édifice, finit par renseigner les desseins de la confrérie à l'assemblée, jusqu'alors rongée par la curiosité.

Un rituel à la gloire de Shariva, la déesse du Tumulte, rien que ça !

La mystérieuse confrérie se risquait au jeu du quitte ou double, dans un des cas la déesse leur apporterait sa bénédiction, dans l'autre elle les ignorerait, ou pire.

En effet, fâcher une divinité serait de mauvais augure, et c'est pourquoi les Xaltants veillèrent à ce que cette cérémonie se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Bien qu'ayant lu de nombreux ouvrages évoquant Shariva, ces derniers n'avaient trouvé aucune trace d'un tel rituel, et ont donc imaginé le leur, une initiative risquée !

Ce ne furent pas moins de quatre ingrédients que requéraient la confrérie pour mener cette audace à bien ! Et pas des moindres ... Ces ingrédients devaient évoquer le tumulte à son paroxysme, ils se révélaient donc être bien spécifiques.

Qui dit tumulte dit parfois ... danger. Et justement, ces éléments n'étaient pas à la portée du premier venu, c'est d'ailleurs pour cette raison que les Xaltants avaient convié tant d'aventuriers, seuls, ils n'avaient aucune chance.

Ainsi, Skypea leur apprit que ces ingrédients étaient dispersés dans des régions du monde des Douze bien peu accueillantes et elle constata avec joie que cela ne leur faisait pas prendre la fuite.

Peut-être avaient-ils une chance ...


Quoi qu'il en soit, après une courte séance de devinette, notre petite troupe se mit en quête du premier élément : Un bwak ! Mais attention, pas n'importe lequel de ces volatiles, un bwak colérique ! (Quoi de pire que l'un de ces emplumés lorsque nous laissons par mégarde une fenêtre ouverte ... Le tumulte à l'état pur !)

Les boussoles furent ainsi pointées vers la montagne des craqueleurs, lieu hostile où de redoutables créatures de roche et de plumes cohabitent.

Les minutes passèrent, et les recherches ne donnaient rien, l'espoir s'amenuisait notoirement quand, sur le chemin du retour, ils finirent par croiser un bwak solitaire.

Malheureusement, celui-ci paraissait tout à fait paisible ... Il n'y en avait pourtant pas d'autres, ils n'avaient pas le choix, ils devaient trouver un moyen de l'énerver !

Des idées plus ou moins pertinentes fusèrent, et l'une d'elles fut retenue.

En effet la personne qui avait alors parlé avait trouvé un ingénieux système pour provoquer la petite bête, il plaçait devant lui des graines, attendait que le bwak s'en approche suffisamment et les lui reprenait sous le bec, attisant sa colère !

Mais ils devaient le ramener au manoir de Lhambadda, lieu prévu à l'élaboration du rituel, mais un problème s'imposa alors ... le volatile ne pouvait pas prendre le Zaap.


La personne ayant eut cette brillante idée fut ainsi contrainte à mener le bwak à l'aide de graines jusqu'au lieu prévu, mais à pied. Il s'exécuta donc, non sans rouspéter.

Le premier ingrédient était en leur possession, mais crier victoire si tôt serait une erreur, un long chemin restait à parcourir ... un chemin qui, suite à une devinette, les menèrent jusqu'au légendaire territoire des dragœufs.

Ces dragœufs ne symbolisent-ils pas le tumulte à eux-mêmes ? Des créatures ayant mis à feu et à sang un village entier jusqu'à en prendre le contrôle et saccageant tout sur leur passage ! Nous sommes bien d'accord.

Il va de soi que rapporter une telle créature en Astrub serait très risqué pour ses habitants, c'est pourquoi les Xaltants ne se contenteraient que de leurs œufs, dont ils requirent une bonne douzaine, ce qui n'est pas non plus source de détente vous en conviendrez.


S'en suivit de féroces combats où les aventuriers réussirent, avec plus ou moins de succès, à ramener un nombre impressionnant d'œufs à l'archère Xaltante sous son regard emprunt de surprise. Elle qui s'attendait à regretter une mort ou deux, à sa grande joie les aventuriers s'en étaient brillamment sortis !

Ils pouvaient à présent poursuivre leur quête, gonflés d'espoir !

Lorsque, lors de la devinette devenue traditionnelle, Skypea évoqua des créatures dont les us, les coutumes et le langage bouleversent les conventions, les aventuriers furent unanimes : "Les bworks !" s'exclamèrent-ils à l'unisson.

Et ils avaient raison, la prochaine destination était le Village des Bworks ! En effet, à leur manière, les Bworks font honneur à la déesse au grand sourire ! Ils sont chaotiques jusque dans leur manière de s'exprimer.

Arrivés devant la porte du village, les participants à cette quête désespérée furent à nouveau mis en garde, ils s'apprêtaient à fouler un territoire des plus dangereux, un royaume où les créatures qu'ils allaient rencontrer les tuerait à la moindre occasion, un lieu où le Q.I est certainement le plus bas au monde, presque négatif, si l'on fait abstraction du temple Iop.

Ils devaient se saisir d'un de leurs casques, mais les attaquer de front ne serait que pure folie, en tout cas notre disciple de Crâ ne l'envisageait pas le moins du monde.

La mission était simple, mais inconcevable à la fois, ils devaient convaincre un bwork de leur donner sa coiffe tout en évitant les hordes d'ennemis.

La discussion avec un bwork est-elle possible ? Rien n'était si sûr lorsqu'ils poussèrent la grande porte, jusqu'à ce qu'un miracle se produisît, ils tombèrent nez à nez avec l'une de ces créatures verdâtres, solitaire, et à l'apparence toute frêle !

Quelle chance ! Ecaflip était décidément de leur côté. Ils l'entourèrent et tentèrent alors d'engager le dialogue, mais la créature ne pipait mot. Les bworks ont une élocution bien particulière, et il semblerait que la nôtre ne permette pas de communiquer avec eux, ou du moins avec grande difficulté.

Se remémorant de lointains souvenirs du temps ou ils était encore à l'école et donnant enfin une utilité aux cours de bworks qu'on leurs avait imposé, l'archère et quelques téméraires tentèrent de s'exprimer à la façon des bworks ... avec succès !


Malheureusement, notre créature refusait catégoriquement de nous donner son casque ... Et bien, soit, s'il ne veut pas nous donner son casque, nous allons l'embarquer au manoir ! se dit-elle, ne voulant pas faire de mal à une si faible créature.

À nouveau, l'usage de la ruse porta ses fruits, lorsque Skypea lui parla de "k" et d"ekipman", les yeux du petit monstre s'illuminèrent, et il suivit la troupe sans hésiter.

Ils y étaient presque ! C'était inconcevable et pourtant ... il ne manquait plus qu'un ingrédient. Mais sans doûte le plus inaccessible.

En effet, cette fois-ci la devinette fit froid dans le dos, il était question des Trools, ces monstres titanesques et plus résistants que le plus efficace des boucliers. Un seul de leurs assauts pourrait entraîner de profondes fissures dans la plus épaisse des murailles ! C'est du monde ce que l'on raconte, dans les livres.

Arrivés au Bois de Litneg, les aventuriers sondèrent les lieux à la recherche de telles créatures, êtres à l'aura quasi-mythique et qui plus est bien souvent accompagnés de terrifiants mulous.

Et c'était effectivement le cas, ils finirent par trouver non pas un, ni deux, mais bien trois trools, suivis de leurs acolytes canidés.

Était-ce du courage, de la panique ou un excès de confiance collectif ? Skypea n'en avait pas la moindre idée, mais toujours est-il que la grande majorité des aventuriers se jetèrent sans hésiter dans la gueule du ... mulou.

Alors que le pire était envisagé, que le sang et des membres humains auraient dûs être projetés dans les airs, un revirement de situation incroyable se produisit. Les aventuriers se donnaient à cœur joie à décimer leurs ennemis avec une facilité déconcertante.


Les livres auraient-ils grandement exagérés la puissance destructrice de ces monstres ? Etait-ce les aventuriers qui étaient surpuissants ? Très certainement un peu des deux.

C'est avec les yeux écarquillés que notre archère Xaltante vit les dépouilles de Trools tomber les unes après les autres, et après avoir pris soin de recueillir des poils de barbe de Trools, l'élément jusqu'alors manquant, elle s'adressa avec émotion au reste du groupe.

Les quatre ingrédients étaient réunis contre toute attente, et le rituel pouvait débuter. Ils se ruèrent alors en direction du manoir de Lhambadda, à Astrub.

Une fois à l'intérieur, Skypea se mit au travail, elle saisit tout d'abord les œufs de dragœufs et les brisa afin d'en recueillir le jaune qu'elle versa à même un meuble, elle attrapa par la suite le bwork, complètement perdu, et touilla la mixture avec son casque.

Le bwork, scandalisé, finit tout de même par prendre la fuite lorsqu'il arracha des mains de l'archère une bourse de kamas.

Les poils de barbe à présent ! Elle s'en saisit et les roula dans la flaque de jaune d'œuf jusqu'à en faire une pâte à l'apparence ignoble.

Satisfaite, elle perdit vite son sourire lorsqu'elle se rendit compte que le bwak manquait à l'appel ... mais elle le recouvra quelques instants plus tard quand, enfin, la personne chargé de l'amener jusqu'au manoir, passa la porte.

Etrangement cette dernière partit aussitôt, enfin, toujours est-il que le bwak était à présent sur le meuble, en train de piétiner le mélange !

C'était prêt, enfin. Sous l'œil désabusé des aventuriers, dans l'incompréhension totale de ce qui se déroulait sous leurs yeux, Skypea annonça qu'elle allait pénétrer dans l'autel et présenter son offrande.


Une fois à l'intérieur, elle marmonna d'étranges incantations à la véracité douteuse, mais qu'importe ! De toute façon ce qui se passait ne semblait avoir aucun sens.

L'autel était plein à craquer et tout le monde priait. C'était le moment de vérité, le choix de la déesse, qu'allait-il advenir ?

La réponse ne se fit tarder, et Skypea releva la tête, les joues inondées de larmes ...

Tout était perdu ? Non ! Ces larmes, c'était des larmes de joie ! D'après l'archère le sourire de la statuette s'était agrandit ! Un miracle ! Un véritable signe divin ? Une hallucination ? On ne le saura très certainement jamais.

Ainsi les Xaltants auraient étés bénis par la déesse du Tumulte en personne, quelque chose qui ne semblait possible que dans leurs rêves les plus fous.

Montez à l'étage ! Grâce à cette bénédiction nous pouvons à présent nous montrer au monde entier ! s'exclama-t-elle, les yeux encore humides.

Les aventuriers, pénétrant dans la salle du théâtre, découvrirent alors des membres de la confrérie, ils y reconnurent parmi eux la personne qui avait amené le bwak jusqu'au manoir, et nombre d'amis jusqu'alors membres clandestins du clan.

Les Xaltants remercièrent l'aide Ô combien précieuse des aventuriers et des fées d'artifices furent distribuées, la fête battit son plein, quel moment ! Ils ne pouvaient rêver pareil dénouement, c'était incroyable.


Ce présumé signe de Shariva était sans appel, ils allaient pouvoir faire bouger le monde des Douze, à leur manière !


[Cette animation fut organisée par la Confrérie des Xaltants, parmi les animateurs il y eut Amazzj dans le rôle du Bwak, Hardakora dans le rôle du Xaltant infiltré, Skypea dans le rôle du guide et du Bwork, parmis les Xaltants présents sur l'estrade en fin d'animation ont étés aperçus Yujow, Poly-Gone, Déchronologue, et ceux précédemment évoqués ! Remercions également Poly-Gone pour ses dons de récompenses, ainsi que Yujow et Dechronologue pour les screens fournis et dont la plupart sont présent dans ce compte-rendu.
En espérant du fond du cœur que vous avez apprécié et en vous remerciant pour votre participation !]

[Voici l'adresse de notre forum : Cliquez ici]
Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Zone de turbulences !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Zone publique :: PLACE DES ÉVÈNEMENTS-