Antre du royaume de la brume, guilde RP sur le serveur Vil Smisse, et de sa patrouille
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation

Lien du Forum de L'Alliance
La patrouille déménage : Retrouvez-la ici !

Partagez | 
 

 Monologue d'un fouetteur défectionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janko

avatar



Messages : 10
Localisation : Ici

MessageSujet: Monologue d'un fouetteur défectionnaire   Jeu 12 Mai 2016 - 0:17

"L'aventure c'était mieux avant"


C'est ce qu'ils disent tous. Même moi en fait. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai rendu mon tablier. Et mon marteau. Les combats, les quêtes, le commerce, tout est fini. Même la boucherie. C'est vrai que j'étais doué, mais dans la perspective actuelle... Les Bridou sont devenus les rois d'une entreprise qui s'étend du village du Pichon Frétillant à l'est de Pandala jusqu'à l'île glacée de Frigost à l'ouest. Koh-Tcho-New a lui aussi considérablement étendu son empire, ayant établi un lucratif partenariat avec le village Kaniboul de l'île de Moon. Et puis il faut le dire, la charcuterie au marteau, ça a jamais fait un carton. Et c'était plus possible de continuer à massacrer Wabbits, Sangliers, Bouftous ou autres Tofus pour gagner sa vie. Oui bon d'accord, c'était surtout pour l'argent ! Oui je m'en fiche pas mal de massacrer des créatures pour payer mes frais de zaap ! Oui je suis un monstre et je devrais avoir honte ! Je sais maman, arrête de crier, j'ai retenu la leçon ! Et puis pourquoi je raconte tout ça à voix haute, ça m'attire que des ennuis...

Bref, où en étais-je...

Ah oui ! J'ai tout quitté. Tellement vite d'ailleurs, que j'ai oublié de laisser un mot sur la porte du garde manger. Oups. Bon, le Royaume n'a visiblement pas tenté de m'assassiner pendant mon sommeil pour me punir de ma désertion. C'est positif, je suppose. Ou alors leurs qualités martiales ont bien baissé depuis que je suis parti... Tout fout le camp, je vous dis !!! Pardonnez ces radotages d'un ex-aventurier vétéran... J'ai raccroché. C'est un fait, j'en ai terminé. Plus de donjons, plus de vagabondages dans la campagne Amaknéenne, plus de débats interminables avec des aventuriers plus stupides les uns que les autres. Je suis revenu à la maison familiale d'Astrub, déterminé à reprendre mes études ! J'y ai été accueilli à bras ouverts, c'est bon de se sentir dés... Oui maman, je sais que je dois travailler sur mon projet... Non maman, parler tout seul ne fait pas avancer l'écriture... Oui je sais, tu n'en peux plus de me voir... Il faut vraiment que j'arrête de parler tout haut...


Bref... où en étais-je...

"L'aventure c'était mieux avant"

Ah oui ! J'ai arrêté. Enfin c'est ce que maman croit. En fait, j'ai replongé. C'est tout récent. À force de me réveiller à côté de mon marteau et de prendre soin de ma Rocket chérie d'amour, ma dragodinde, la nostalgie a pointé le bout de son nez. J'ai commencé à sortir dans le village sous le moindre prétexte, passant des heures à la Taverne à enfiler les pintes de bière écouter les histoires d'aventurier, puis j'ai fait un tour à l'hôtel des ventes pour humer les saveurs typiques de la vie de mercenaire : les Testicules de Mulou, les viscères de Scarafeuille ou encore les bottes de Bwork... C'est vrai que l'aventure, ça pue, au sens propre. Pas découragé pour autant et, prétextant un entretien crucial avec un dignitaire Sram dans les profondeurs de Brakmar, j'ai endossé ma cape et décroché mon marteau qui semblaient m'attendre depuis tout ce temps. Et au bout de quelques heures de marche... Bon d'accord, 15 secondes après être sorti, j'avoue... OUI JE SAIS CE PAUVRE PIOU VIOLET N'AVAIT RIEN DEMANDÉ !

OUI JE L'AI TOTALEMENT ÉCRABOUILLÉ POUR EN SUITE FAIRE UNE TOURTE AVEC SES ENTRAILLES ! PAS BESOIN DE ME TOURMENTER !


Les plaisirs simples de la vie


Mais puis pourquoi  est ce que je me confesse ? Je suis en train de hurler tout seul dans la rue et tout le monde me regarde comme si j'avais absorbé trop de Raide Boule... Peut être que je devrais consulter un médecin...
En tout cas, l'aventure ça déchire, dans les deux sens cette fois.

Bref, où en étais-je...

Ah oui ! J'ai repris. Mais tout est différent. Je ne m'y attendais pas, moi à tous ces changements... Tous ces étrangers dans les rues et les donjons, ça fait bizarre, on en voit pas à la campagne. Surtout ces terroristes qui posent des bombes partout, la première fois que j'en ai rencontré un j'ai voulu envoyer un tofu voyageur prévenir la milice, mais on m'a prévenu que c'était pour notre bien (les aventuriers hein, n'allez pas dire ça aux bouftous). Puis il y a les steamers alias les bricoleurs de l'extrême, les plaisantins habillés en clown, les mages aux portails et enfin les manipulateurs d'élément... Du monde des 12 au monde des 17, tout ça d'un coup, ça fait beaucoup pour un vieux crouton comme moi. Mais bon, ils ont l'air sympa au final, ça doit être une question d'habitude !

Et puis il y a toutes ces nouvelles modes ! Les aventuriers semblent maintenant apprécier les activités (relativement) pacifiques comme la chasse au trésor. Nous à l'époque, le comble de l'amusement c'était de se regrouper avec 50 fous furieux assoiffés de sang et de kamas pour massacrer des prespics à l'instant même où ils sortaient de leurs terriers. Quand on y pense, ils étaient pas bien futés ces prespics, mais heureusement parce qu'une bonne partie de l'économie Douziènne était liée aux trafics de leurs différents morceaux. En tout cas, après y avoir goûté, je suis devenu rapidement accro à la collecte de roses des sables À tel point que je suis tout proche d'obtenir ce coûteux et hideux Montillier. Le truc le plus bizarre dans toutes ces nouveautés, c'est peut être cette pseudo réconciliation Bontaro-Brakmarienne. Maintenant les guerriers les plus valeureux préfèrent s'entre massacrer au nom d'Alliances ou avec des amis au Kolizéum... Encore des choses inconnues pour moi, mais tout le monde a l'air d'y trouver son compte, alors pourquoi pas ? Taper sur les autres aventuriers, c'est pas tellement mon truc, moi mon objectif principal est de terminer cette fichue quête que m'a donné le maître des clefs il y a des années. J'en vois presque le bout, mais il commence à me demander de tuer des trucs que même mon marteau peut pas tuer, alors...

J'ai pu rapidement progresser dans les cercles de puissance, débloquant ainsi le potentiel maximal de certains de mes sortilèges. Vous avez déjà entendu le bruit que faisaient 6 pious qui se prennent une Frappe du Craqueleur d'un Osamodas confirmé ? En parlant de bruit satisfaisant, je suis devenu expert du fouet, idéal pour massacrer des hordes d'ennemis faibles. Par contre, pour ce qui est des ennemis un peu plus costauds, c'est une autre histoire. J'ai appris douloureusement que la faune Frigostienne était légèrement... vindicative. Tout comme celle de l'arbre Hakkam, voire même celle du cimetière des Torturés, et j'en passe. C'est sur ce constat de faiblesse qu'au détour d'un Zaapi de Bonta, je me suis fait embrigader dans la Guilde dénommée Brotherhood dont un gradé recrutait un peu tout ce qui traînait dans le coin. Bien loin de ce que le nom pourrait laisser entendre, cette guilde m'a tout de même permis de prendre mes repères dans ce monde nouveau.


Écoute Lyanna, si tu cours assez vite, on pourra peut-être à la fois éviter la mort et en même temps rattraper le gredin qui m'a dit que les Boufmouths c'était juste des Bouftous plus gros

Une chose qui est restée vraie en tout cas, après toutes ces années, est que tout se passe à Bonta. C'est dans la capitale du Bien que j'ai pu apercevoir, perdu au milieu de publicités ventant le mérite d'articles dont l’existence même m'était inconnue, un avis mentionnant que les portes du Royaume de la Brume étaient ouvertes aux aventuriers les plus méritants. Ce n'est qu'après un long moment que j'ai décidé d'entreprendre mon second voyage vers ces contrées oubliées, en quête de rédemption.

La première fois, c'était avec détermination que j'avais franchi le mur de Brume et avec une confiance absolue que j'avais récité ces mots qui sont encore gravés dans ma mémoire :

"Moi, Janko, jure allégeance au monarque de la Brume et à son royaume.
Que la brume m'emporte si je faillis à cette tâche."

Cette fois, j'ai la peur au ventre en faisant mon paquetage. Serai-je condamné à errer à tout jamais dans la brume à cause de ce serment brisé ? Ou est ce que les dignitaires du Royaume me laisseront une seconde chance ?
Revenir en haut Aller en bas
Nephetis

avatar



Messages : 668
Localisation : Derrière toi

MessageSujet: Re: Monologue d'un fouetteur défectionnaire   Jeu 12 Mai 2016 - 18:59

Salut Janko !

Ta candidature m'a bien fait rigoler haha, surtout l'histoire avec les prespics haha, et les pious, haha, sprotch hahaha *se roule dans la poussière*

On t'aime Janko, reviens vite chez nous !

_________________
Nephetis,
Votre protecteur adoré.
Je vous aime tous ! Sauf toi là, qui viens de lire cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Monarque de la Brume

avatar



Messages : 1159
Localisation : Dans le palais de l'au-delà.

MessageSujet: Re: Monologue d'un fouetteur défectionnaire   Ven 13 Mai 2016 - 11:01

Bonjour.

Votre candidature a été envoyée au Grand Salon pour y être étudiée par les citoyens du Royaume de la Brume.
Le verdict vous sera rendu d'ici deux ou trois jours.

En attendant cette date, nous vous invitons à prendre votre aise sur cet antre et à rentrer en contact avec les membres de cette communauté.

Que la Brume n'obscurcisse pas votre voie !

_________________
N'oubliez pas : le monarque de la Brume veille sur vous à chaque instant !
Revenir en haut Aller en bas
http://brume.monalliance.com
Mosath

avatar



Messages : 562

MessageSujet: Re: Monologue d'un fouetteur défectionnaire   Ven 13 Mai 2016 - 14:19

*commence à lire le parchemin*

Candidature agréable à lire en tous cas. Je lui mettrais bien un +2 ...


Janko a écrit:
Ou alors leurs qualités martiales ont bien baissé depuis que je suis parti...


*chiffonne le parchemin puis s'en va*

Il va pas comprendre ce qu'il va lui arriver celui-là ...

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Janko

avatar



Messages : 10
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Monologue d'un fouetteur défectionnaire   Ven 13 Mai 2016 - 20:01

Oups, maintenant que je l'ai énervé, il va vraiment envoyer des assassins ou me massacrer de ses propres mains Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Monarque de la Brume

avatar



Messages : 1159
Localisation : Dans le palais de l'au-delà.

MessageSujet: Re: Monologue d'un fouetteur défectionnaire   Lun 16 Mai 2016 - 16:56

Bonjour,

Après concertation, les membres du Royaume ont décidé de vous accorder une chance parmi nous.
Vous retournez donc au Royaume de la Brume, sans la moindre opposition.

Cette période d'essai qui vous attend nous apprendra donc à vous connaitre, et réciproquement. Durant les prochaines semaines, il faudra vous montrer présent et prouver au Royaume que vous méritez votre place, que votre esprit et votre âme résonnent à l'unisson avec les principes du Grimoire de la Brume.

Que la Brume vous accompagne.

Pour le recrutement, vous pouvez contacter Wahn, Mosath, Nephetis, Spree ou Lutrak.

_________________
N'oubliez pas : le monarque de la Brume veille sur vous à chaque instant !
Revenir en haut Aller en bas
http://brume.monalliance.com
 

Monologue d'un fouetteur défectionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Salle des Archives :: Archives des candidatures acceptées-