Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Julith
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deekay, l'altruiste

avatar



Messages : 330
Localisation : à la recherche de l'amour

MessageSujet: La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.   Lun 22 Nov 2010 - 18:28

ATTENTION : Ces récits sont basés sur mon imagination et il y a quelques références mais certaines parties de ces récits sont pures inventions et sont impossibles dans le Monde des Douzes et dans le Monde de Dofus.



Un homme capuchonné de tissus noirs entre et dépose une boîte où sont inscrits les mots suivants : Journal de la quête spirituelle de Deekay, l'altruiste.

Dans cette boîte il y a présence de divers parchemins :

Revenir en haut Aller en bas
Deekay, l'altruiste

avatar



Messages : 330
Localisation : à la recherche de l'amour

MessageSujet: Re: La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.   Lun 22 Nov 2010 - 18:32

Depuis le mois de Fraouctor, j'ai commencé ma quête spirituelle. Le but de cette quête ? Vivre en ermite pour revoir les pages de ma vie : l'enfance que j'ai passée à Sufokia ; mon adolescence à Brakmar ; ma vie actuelle à Bonta. J'ai vécu ainsi le mois de Fraouctor dans cette grotte au fin fond de la Montagne des Koalak, sans divertissement et je me suis nourri que de racine que même les Koalak ont peur de toucher.

Après avoir quitté cette grotte, je me suis rendu compte je devais apprendre bien des mots pour créer des sorts et développer ma force physique. Oui, j'étais incapable de défendre mes amis :
Je suis FAIBLE ! Je suis faible, ce sont les premiers qui sortirent de ma bouche en sortant de cette grotte.

Je m'apprêtais à parcourir des contrées inconnus du Monde des Douzes. Ce sera la seconde fois, j'avais seize ans lorsque j'ai quitté Brakmar pour voyager à travers le continent. Cette année de 640, cela va faire douze années que je m'étais installé dans la cité d'Astrub, aujourd'hui je repart à l'aventure comme un ermite.

J'ai visité toutes les bibliothèques de la cité de Bonta et du royaume d'Amakna, j'ai lu bien des histoires sur des héros, des vrais, et des fictifs, ces récits m'inspirèrent pour mes poèmes qui content mes exploits. Mais la bibliothèque de Frigost contient bien des récits intéressants, je l'ai découvert depuis que j'ai visité l'île de Frigost le mois dernier, j'ai découvert un grand secret. Goultard, le Barbare, a été conçu lors de l'union entre le Dieu Iop et une de ses disciples, ce grand guerrier qu'est Goultard je l'ai admiré lors de mon enfance, cette homme est le plus grand dévastateur du Monde des Douzes, il a semé la terreur et des peuples étaient terrorisés à l'idée d'entendre son nom.

Si vous voulez lire le récit de sa vie, ouvrez le parchemin ci-dessous.
Spoiler:
 

Une chose était sûr, je rencontrerai cette légende un jour et j'écrirai un récit sur lui de ma propre main.


La suite, à venir.

Le récit sur la vie de Goultard est vrai, j'ai écrit mon texte avec pour références le manga Dofus et un numéro HS du Dofus Mag.
Revenir en haut Aller en bas
Deekay, l'altruiste

avatar



Messages : 330
Localisation : à la recherche de l'amour

MessageSujet: Re: La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.   Lun 22 Nov 2010 - 18:34

En ce jour, je suis sur l'île de Pandala, je parcours le village du feu pour aller sur l'île de Grobe, les Bontariens en détiennent les clefs au malheur des Brakmariens. Je traverse cette île étrange qu'est Grobe, j'y rencontre des monstres bien puissant mais je préfère me tenir à l'écart. J'y rencontre aussi des aventuriers expérimentés en quête de défis face aux monstres colossaux présents sur cette parcelle de terre du Monde des Douzes. J'ai défié un de ces aventuriers, pour me faire … écraser en un seul coup … mais j'ai tout de même sympathisé avec certains d'entre eux. Je reconstatais que j'étais faible, je devais donc gagner en savoir et puissance, le fait d'avoir visité cette île me montrait à quel point la diffèrence était énorme entre moi et les grands de ce monde. Je restais optimiste, je dois devenir le plus grand maître en matière de mots. J'ai séjourné dans une auberge plutôt accueillante dans le village centrale de Pandala, la présence d'alcool était de rigueur biensûr.

Le lendemain matin, j'avais une gueule de bois mais il fallait que je quitte l'île pour me diriger vers Sufokia. Après deux jours de voyage, une vingtaine de bouftous et d'abraknydes tués, j'arrive enfin à la cité maritime où je suis né. Je suis revenu à Sufokia pour prendre quelques souvenir dans ma vieille maison abandonnée, elle est en ruine depuis la mort de mon père, ils ont quitté ce monde alors que j'étais à l'Académie pour suivre la voie de la déesse Eniripsa. Des bandits sévissaient, ils pillaient et tuaient, mon père s'est interposé lorsque l'un de ces roublards attaquait des enfants, ainsi mon père, l'homme dont j'étais le portrait craché, mouru. Ma mère était morte depuis bien longtemps, elle s'était ôtée la vie après avoir pris connaissance d'un adultère qu'a commis mon père. Ce grand con qu'est mon père était un homme bon mais il était trop sympathique et volage*.
*Volage : pour ceux qui n'en connaisse pas le sens, cela signifie qu'il allait voir ailleurs !
J'ai déposé des Edelweiss sur la tombe de ma mère et de simples fleurs de lin sur la tombe de mon père, chacun appréciait ces fleurs qui avait une signification pour eux. Je fis des adieux à ma vie de gamin et à mes parents, ainsi c'était un nouveau départ pour moi, même si je pensais encore à mon premier amour …




La suite, à venir.

Revenir en haut Aller en bas
Deekay, l'altruiste

avatar



Messages : 330
Localisation : à la recherche de l'amour

MessageSujet: Re: La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.   Sam 27 Nov 2010 - 15:14

Aujourd'hui j'avais décidé de mesurer à des Ouginaks, ces canins sur deux pattes sont de redoutables adversaires mais c'est intéressant d'être face à eux. L'aube vient de se lever, je viens d'arrivé au Zaap des Landes de Sidimote, c'est parti le massacre aux Ouginaks ! Je parcours la route vers la cité de Brakmar, ainsi j'aperçois une de ces bêtes accompagné d'un Croc Gland, voilà ce qui me traverse l'esprit : A l'assaut Hiiiaaaaarg! Me voyant arriver, ils accoururent vers moi, puis il me sautèrent dessus, j'eu le temps de leur envoyer un mot interdit dans la face et j'ai pu sortir mon Marteau Mato. L'Ouginak me frappa avec sa chaîne et le Croc Gland s'acharnait sur moi avec ses crocs, c'est tout ce qu'il eut le temps de faire avant que je ne leur explose le rectum en gelée de Porkass avec un bon coup de Marteau Mato. Cette journée ne consistait qu'à écraser des Ouginaks et leurs semblables, heureusement que j'avais mes amis Lapinos, une aide médical est toujours bienvenue.

La nuit tombée, les bêtes rôdant dans les alentours étaient encore plus forts. Une meute entière de canins était à ma poursuite, j'ai dû fuir ces bêtes affamées, sans le désirer j'ai dû entrer dans le Donjon des Canidés, l'antre du Meulou. Je reprenais mon soufle quand j'aperçu le gardien, ce vieil homme m'attrapa par le cou et m'extorqua la clef du Donjon des Canidés que j'avais dans mon sac Cawotte, et il me jetta dans l'antre du monstre. Après m'être rendu compte de la situation, je me disais que j'allais mourir, j'affronta seul le groupe de la première salle de ce donjon. Kanigrou, Ouginak, Croc Gland, Mulou … ces bêtes étaient coriaces. A la seconde salle, j'ai rencontré un disciple du Dieu Sacrieur et il maniait les arcanes du vent et de l'air et son agilité dépassait celle d'un félin, ce gros baraqué était beaucoup plus téméraire que moi mais il n'était que de mon niveau côté puissance, alors pour avoir plus de chance de sortir de ce donjon vivant, il s'est joint à moi. Lors du combat de la seconde salle, je remarquais que Zéphyr, c'était son nom, était vraiment … friand de souffrance.

Nous avons achevé les monstres de la troisième salle de l'antre du Meulou sans trop de mal, mais les monstres qui protégeaient la salle suivante paraissaient trop puissants et trop nombreux pour nous, mais regardant dans la salle, j'aperçu deux jeunes filles. L'une était une disciple du Dieu Xélor, plutôt mignonne, mais son amie, une disciple de la Déesse Crâ, était simplement magnifique, sa beauté était comparable au charme des Corbacs, un air sauvage, d'apparence espiègle, mais un charisme fou, plus que ça, un charisme obsédant à mes yeux. Ses cheveux noir ébène étaient légèrement rosés par une lueur, sa peau était naturellement clair contrairement à moi qui suis bronzé en permanence, ses yeux bleus saphir reflètaient les étincelles de sa flèche ardente, elle se préparait à attaquer ces monstres ! Je fis signe à mon camarade ensanglanté de tout le corps, nous allions aider ces demoiselles. Zéphyr se jeta sur trois Kanigrous, ces colosses était trop occupés par Zéphyr étant donné son agilité, quant à moi, j'ai dit un Mot d'amitié pour invoquer un de mes amis Lapinos. Les demoiselles avaient compris qu'on leur prêtait main forte, la disciple Crâ lança une Flèche explosive dans le dos des trois Kanigrous que Zéphyr retenait, et la disciple Xélor lança un Dévouement dont on en bénéficia tous les quatres. Les grosses bêtes nous fonçaient dessus sans réflechir, Zéphyr encaissa quelques des Kanigrous mais il résistait. Notre rempart qu'est Zéphyr incanta le Châtiment agile et frappa d'un Assaut, j'ai dit un Mot stimulant dont on en bénéficia tous les quatres, et oui, encore plus d'action! Et j'enchaînait avec un Mot de prévention sur Zéphyr. La disciple Xélor frappa avec une Horloge et des Ralentissements, la disciple Crâ lança deux rafales de Flèche explosive. La suite du combat fut plutôt rapide, ainsi après avoir massacré des dizaines de canidés nous arrivâmes au maître des lieux, le Meulou, il était accompagné de ses compagnons. Son allure était très imposante, ses yeux étaient rouges, ils brillaient dans l'obscurité qui nous entourait. Avant de me lancer dans la bataille, on se présenta.
-Comment vous nommez vous les filles, moi c'est Zéphyr, ou Zéph' pour vous !
-On se reverra pas après ça, je vois pas l'intérêt de te donner mon nom.
-Moi c'est Elmefia, Elfmefia Poperan ! Elle s'appelle Jolie D'Quartz, elle est d'une grande lignée, horlogers et disciples du Dieu Xélor, désolé si elle a un mauvais caractère.
-Rôooh Elmi, tais-toi !
-Euh, je me nomme Deekay Flower. Enchanté !
-Et si nous terrassions ce légendaire Meulou ?
-T'as raison Zéph' ! Allons-y Elfmefia, Jolie !
On fonça sur ce colosse violet mais lui et ses semblables nous encerclèrent, leurs coups de griffes étaient puissants, nous étions très mal en point quand une homme se lança sur les cornes du Meulou et le frappa violamment sur son crâne. Cet homme était apparamment un disciple du Dieu Iop, il s'acharnait sur le Meulou qui se faisait mettre mal par lui. L'homme, qui occupait le Meulou pendant que nous étions en train de massacrer les gros toutous, ressemblait à une bête, il avait un regard rempli de haine mais on apercevait une once de sympathie, car lorsqu'il nous regardait, il souriait et n'avait pas le même regard. Ce disciple du Dieu Iop avait une chevelure rousse comme la plupart des disciples du Dieu Iop(Ils sont souvent blonds ou roux), sa carrure était imposante et quelque chose qui caractérisait tout les disciples du Dieu Iop, c'est-à-dire un air béat. Mais grâce à lui, nous sommes sortis vivant de ce donjon.
-Eh les gars, c'est quoi vos noms ?
-Bah, moi c'est Zéph', lui c'est Deekay, et les deux nunuches sont Jolie et Elmefia.
-Roooôh, ferme le clapet qui te sert de bouche ! Masochiste.
-Calme toi Jolie, c'était pas méchant.
-Mais quel est votre nom ?
-Moi ? Je suis Vlad, je parcours ce monde en quête d'aventure, de combats, de sucreries et de filles !
-Merci Vlad pour ton aide, c'est grâce à toi que nous avons survécus.
-C'est pas grand chose, j'ai été heureux de vous connaître mais je pars pour l'île d'Otomaï, alors salut, je vous reverrais peut-être un jour !
C'est ainsi que ce guerrier nous quitta, je quittais aussi Zéphyr et les filles pour me rendre vers le Nord-Est.

La suite, à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Allée des récits-