Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Vil Smisse
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 Récit en coopération par Wahn et Mosath.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Ven 8 Avr 2011 - 23:10

Bonjour,

Hier, j'ai eu une idée. ca vous embouche un coin hein ? En effet, un récit en coopération.
Je m'explique : L'histoire va se dérouler comme toutes les histoires mais, elle sera coupée en plein milieu de l'action et Wahn la cotinuera, s'arrêtera et je prendrais le relai. Ceci aura pour but d'apporter des nouveautés dans les récits, de mélanger les styles. Bonne lecture !


Bonta cité du commerce et des anges est une ville que j'ai adorer surtout pendant la fin de semaine, les hôtels de vente sont pleins à craquer d'objets en tous genres ! Ce jour là, je sillonais les rues de tous les quartiers avec cyclophena. Nous étions observions un splendide bijou quand nous avons vu, un disciple de xelor avec un immense diamant lévitant derrière lui. Les gens se ruaient pour voir "le meilleur bijoutier de la cité sombre qui s'était convertit". Moi je fouillais le rayon des gelanos... Quand il me bouscula :
" Oh !  Je suis navré mon brave...
Je relève la tête, sourie et lui dit : Il n'y a pas de problème, j'en ai vu d'autre !
- C'est étrange... j'ai l'impression de vous connaitre... Vos yeux... ressemble à ceux d'une jeune femme, que j'ai connue, et ce nez... celui de... Non ! Ce n'est pas... Tu ne peux pas être... Mosath ?
- C'est bien mon nom, mais je ressemble à qui ?
- Suis moi cette foule n'a pas a entendre notre conversation.
-D'accord, je vous suis, cyclophena je te laisse, continues sans moi... Et ne dépenses pas trop hein ? Non je plaisante !"

Il me raconta qu'il avait connu mes parents, qu'ils n'étaiet pas comme Jupileau me les avait décrit, ils étaient de riches démons. Et ce diamant, il avait été charger de me le donner car il m'appartenait. Mais il fallait le poser en plein coeur du royaume dont j'étais l'héritier.
" Oui mais... vous ne pouvez entrer dans le royaume.
- Ne tiens tu pas a être plus riche que tous les membres réunis ?
- Si, mais les règles sont les règles...
- Ne peux tu pas faire une petite exception ?
- Non.
- C'est regretable... Tu vas donc... mourir."
Je le regardai d'un air ahuri, le diamant se mit entre nous et commenca a liberer de  l'energie. A ce moment je compris, cet homme n'avait pas connu mes parents mais voulait s'introduire dans le royaume ! Et comme il avait été découvert, il pouvait me tuer.
Je le frappa d'un puissant coup de poing dans le nez puis je courus dans les ruelles de ma ville.Il me suivait je bondis le plus haut que je pus sur la tour de la milice. Il se téléporta devant moi. Il fit léviter le diamant juste devant lui, moi je bondis encore quelques étages. Il me suivit une fois en haut j'étais pieger, a plusieurs centaines de mètres d'altitude, à cette hauteur une légère brume stagnait. Il hurla :
" Archers, abattez le si il bouge un doigt ! Il continua plus bas. Bien, te voilà condamner à la mort mon jeune ami. Je te laisse une dernière chance, Où se cache le monarque de la  brume ?
- Jamais je ne trahirais le monarque. Plutôt mourir !
- Vois tu ce diamant ? Il ne vat pas tarder a se disloquer en des milliers de fragments, puis je les enverrais traverser ta chair, tu iras t'écraser sur le sol et les bontariens verront les restes de ton cadavre et se souviendront du jour où moi, ai tuer un héritier du légendaire, royaume de la brume !"

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Lutrak

avatar



Messages : 1692

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Lun 18 Avr 2011 - 21:50

« Je... dérange ? »

Un meneur doit toujours savoir ce que font ses membres, tel un espion qui surveille sa proie.
Ce fut la première des leçons que m'enseigna le tout puissant Monarque de la Brume, vénéré maître du Royaume qui se voyait sous ma responsabilité désormais.
Ainsi je me retrouvai face à la scène, je l'observai pour juger le bras droit que j'avais nommé peu de temps auparavant...

Toutefois, je ne pouvais me permettre de jouer avec sa vie plus longtemps, et décidai alors d'intervenir, ensorcelant une besace en cuir de bouftou qui prit la place de Mosath lorsque les éclats de verre arrivèrent à son niveau.
Inutile de préciser que la sacoche faisait peine à voir ainsi déguisée en oursin de verre et de cristal.

Le disciple de Iop, lui, était intact... Du moins extérieurement...
Il y avait fort à parier que son mental venait d'être bafoué par un tel subterfuge, une stratégie visant à l'atteindre au plus profond de son âme.

« C'est moche de faire joujou avec les bibelots, on peut se couper les doigts tu sais ? »

L'homme à bandelettes ne disait mot devant mes sarcasmes...
Dommage, j'appréciais en général les réactions colériques de mes opposants lorsque je lance de genre de remarques, mais il faudrait m'en passer pour cette fois et me contenter de donner une leçon à coup de poing plutôt qu'à l'aide de mes verbes.

De leurs fourreaux j'ôtai mes dagues aiguisées, les pointant droit vers l'agresseur, nullement impressionné.

« Tu as peut-être une chance de ne pas finir en menu pour les mulous affamés du bois de Litneg, et Enutrof sait à quel point leur appétit est vorace. Dévoile-moi tes plans, tes intérêts, tes idées, et ta gorge ne souffrira pas des lames froides de mes armes.
- Vieillard arrogant, répondit-il. Tu gagnes une passe et te proclames déjà victorieux ? Lokri Ier ne t'a-t-il pas appris que la confiance en soi demeure un des pires défauts qui existe ? Celui même qui a conduit à la chute de son Royaume ? »

L'étranger paraissait en savoir beaucoup sur le Royaume et son Histoire, son passé et son présent.
Il me fallait avant toute chose lui tirer les vers du nez, sa sanction attendrait.
Aussi je rangeai mes dagues dans leur habitat de cuir et m'apprêtait à interroger cet énergumène.

Mosath, lui, n'avait pas encore bougé.

_________________
"Je servirai la Brume jusqu'à mon dernier souffle. Les enfants du Royaume peuvent dormir sur leurs deux oreilles."
Revenir en haut Aller en bas
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Jeu 21 Avr 2011 - 22:19

Wahn s'apprêtait a poser tout un tas de questions Mosath ne lui laissa pas le temps de parler et bondit, assomma l'énergumène, le ligota. Les deux hommes et leur prisonnier rejoignirent le château de la Brume. Ils l'installèrent dans une petite salle remplit d'une chaise de bois pourri, un léger flot de Brume flottait. Wahn quitta la salle et invita Mosath a faire de même. L'officier de la Brume le suivit, mais au premier virage il fit demi-tour et se planta derrière l'individu.
« Comment t'appelles tu ?
Je m'appelle Anatole Nathanaël O'Nyme
Ce nom me paraît un peu étrange mais ça n'a pas d'importance...
Alors, premièrement, est il vrai que tu as connu mes parents ?
Oui, c'est même moi qui les ai vu en dernier.
C'est à dire ?
C'est moi qui ai trancher la gorge de ton abrutis de père, il n'a même pas compris ce qui lui arrivait, quant à ta mère, elle a hurlé comme une putain avant que je n'achève ses souffrances. Dit il avec un sourire macabre. Mosath lui, se baissa et lui dit à l'oreille :
« Une fois que j'en aurait fini avec toi, tu ne sauras même plus demander qu'on t'achève, tu auras ta langue devant tes yeux que je crèverais avec tes doigts. »
Entre les provocations d'anatole et les menaces de Mosath qui perdait son calme habituel. Il était plongé dans une rage infinie... Ses pensées étaient sombres, violentes et sanglantes, plusieurs fois, il avait mis la main sur le pommeau de son épée, il regagnait rapidement son calme. Après une provocation mordante, il perdit son calme, sortit son épée et la mis sous la gorge.
« Vas y fais le ! Ce sera la seule chose d'utile que auras faite pour ton royaume ! » Cria t'il.
Mosath rangea donc sa lame, se plaça devant lui et pris par le col le disciple de xelor. Il le frappa
au visage d'un coup de poing, il recommença encore et encore... Le prisonnier cria pour qu'il s'arrête et il cessa enfin.

Dans le couloir des bruits de pas approchaient

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Lutrak

avatar



Messages : 1692

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Dim 1 Mai 2011 - 11:27

Wahn semblait trop absorbé dans ses réflexions pour oser demander au Disciple du dieu guerrier d'arrêter sa salve de coups.
Ce visage, cet regard perçant l'armure pour voir au plus profond de l'âme, cette voix nasillarde teinté de mépris et d'arrogance...
Il avait la nette impression que cet homme ne lui était guère inconnu.

Les pas retentirent alors, suffisamment lointains cependant pour laisser à Wahn le temps de satisfaire une once de sa curiosité.
Aussi il se dirigea vers le prisonnier, inspectant les bleus qui apparaissaient sur son visage et sous les bandelettes qui commençaient à se détacher, laissant apparaître de-ça de-là des bouts d'une peau pâle, un teint livide.


"Je suis certain que ta langue nous retient encore quelques précieuses informations, lui fit-il. Mais je préfère aller à l'essentiel avant de devoir rencontrer nos poursuivants. Qui sont-ils ?"

Son opposant refusa de répondre, faisant un simple non de la tête en regardant le vieil homme droit dans les yeux.
Ce dernier haussa un sourcil et répéta sa question


"Te crois-tu en position de parler ? Nous te tenons ainsi, toi sans défense, et tu nous tiens encore tête.
- Achève-moi vieillard et je rejoindrai la brume de Debrad en emportant mon secret avec moi."

Wahn eut un pincement au coeur en entendant le nom de son père et revoyait l'histoire se redérouler dans son esprit : l'attaque de Debrad peu après son passage dans la chambre de l'âme, l'assassinat de Lokri VII, père de l'actuel Lokri renferment un terrible secret dans ses origines.
Il se revoyait le combattre et le repousser aux côtés de Makalia et Felenaï, mais jamais il n'aurait pensé en entendre parler si vite.


"On a perdu sa langue papy ?"

La réponse fut immédiate et le "maître du temps" dut se séparer de trois de ses dents, non mais !
Alors qu'il souhaitait continuer la discussion, Wahn entendait les bruits de pas s'intensifier encore et encore.


"Nous n'avons plus le temps Mosath, partons !
- Trop tard, fit une v autre voix."

_________________
"Je servirai la Brume jusqu'à mon dernier souffle. Les enfants du Royaume peuvent dormir sur leurs deux oreilles."
Revenir en haut Aller en bas
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Dim 1 Mai 2011 - 21:55

Mosath se retourna immédiatement, son regard inspecta l'inconnu des pieds à la tête... Une armure, pas celle d'un soldta de la Brume, elle était noire, un noire sombre, bien plus que celles des soldats Brakmariens. Il dit simplement :
"Mais qui es tu toi ?
- Mon nom ne te servirait à rien. Libère ce xelor ou tu mouras.
- Personne ne me tueras dans ce chateau. Va t'en, tu n'as rien à faire ici !
L'homme en armure s'aprocha du disciple Iop en sortant sa lame, il la planta dans le ventre de Mosath qui, au lieu de  s'écrouler, s'évapora en un voile de brume qui s'enroula autour du cou du sombre inconnu qui mourra quelques secondes plus tard. Puis Mosath reprit sa forme humaine il était pâle, la seule chose qu'il put dire était : "Mais... Que s'est il passé ?"
Wahn aussi étonné que lui lui répondi simplement : "Si tu ne sais le dire, comment veux tu que je le sache ?"

Puis leur regard se tourna vers le prisonnier qui avait disparu. Comment était ce possible ? Il y a quelques années, le royaume n'était qu'une légende et maintenant on y entrait comme dans un moulin ? NON ! Mosath ne comptait pas laisser faire cela. Il demanda donc l'accord du souverain pour le recrutement d'une armée. Celle çi serait l'armée de Mosath, une armée composée uniquement des plus fidèles et vaillants guerriers du royaume. Pour y entrer, il ne fallait pas seulement savoir trancher un poutch Inball. Il fallait être fort bien sûr mais il fallait aussi savoir se contrôler. Mosath lui, avait jurer de ne plus jamais perdre son calme. Il changea d'armure, il prit une armure plus discrète de couleur marron, elle lui permettrait de se camoufler dans l'obscurité. Cette armée protégerait le royaume, par tous les moyens, infiltrations dans les villes ennemies, éliminations, et contrôles des étrangers du royaume. Très vite, ces contrôles furent jugés inutiles et remplacés par des gardes suplémentaires. Peu à peu, Mosath commandait tous les soldats de la Brume, si bien qu'on le surnommait "le Général". Il n'avait acquis ce pouvoir en un jour, mais en plusieurs mois, échelon par échelon, comme pour sa nommination en tant que bras droit. Durant ces mois là, aucun incident a déplorer, jusqu'au jour où...

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Lutrak

avatar



Messages : 1692

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Lun 23 Mai 2011 - 16:01

Depuis le palais, Wahn observait l'armée formée par Mosath.
Il contemplait les armures fringantes et les armes tranchantes, les arbalètes et les arcs, les haches et les épées...
Depuis la résurrection du Royaume, la question d'une légion entière d'hommes prêts à croiser le fer ne lui avait jamais traversé l'esprit, trop certain que son précieux palais ne pourrait jamais courir de risque malgré l'esprit de Debrad pas entièrement annihilé.

Cependant, la muraille de cette place commençait déjà à montrer des failles et sa défense devait devenir une occupation importante dans l'Esprit de tous.
D'abord, des créatures bworks capturés au beau milieu du Royaume et toujours sous l'interrogatoire, refusant encore de livrer leur secret malgré les talents des meilleurs enquêteurs.
Ensuite, cet individu aux sombres desseins, volatilisé dans la brume en un éclair, comme s'il n'avait jamais existé.

Le vieil homme pouvait encore entendre sa voix, il sentait sa respiration s'affoler sous le glaive puis le revoyait disparaître sous un épais brouillard avant de s'évanouir à jamais, sans jamais réapparaître.

"Portez armes !"

Les jeunes novices s'exécutaient sous la voix de leur Général, avec un entrain considérable, prêts à se sacrifier pour la terre qui a su les accueillir.
Mais un groupe d'épéistes restait à l'écart, complotant en silence.
Du haut de sa tour, le vieillard n'apercevait pas leur visage.
Un autre soldat s'approcha d'eux.

"Que faites-vous ! Au travail, défendons le Royaume."

Aucune réponse, et le soldat bouscula un des membres du groupe, et Wahn comprit...
Aucun visage sous la cervelière, seul un ovale vide de toute expression, un sans-âme contrôlé par un ennemi de la Brume surement.

Alors que le guerrier reculait devant cette découverte, Wahn n'attendit pas pour descendre les marches quatre à quatre.

"Pourvu que Mosath réagisse à temps..."

_________________
"Je servirai la Brume jusqu'à mon dernier souffle. Les enfants du Royaume peuvent dormir sur leurs deux oreilles."
Revenir en haut Aller en bas
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Jeu 26 Mai 2011 - 22:13

Mosath, lui ne prit pas la peine de passer par les escaliers et sauta en bas du mur. Il sortit son marteau et tua deux des intrus, il les frappait avec force et agilité. Ils ne pouvaient pas résister sous les coups du iop. Une fois les sans-âmes éliminés, il chargea les soldats qui surveillait la porte de se débarrasser  des corps.
Il remonta vers ses quartiers, sans un mot, il fit juste un signe a un officier de son armée qui comprit qu’il devait le suivre. Une fois dans le bureau de Mosath. Il ferma la porte sans la verrouiller.  Il s’assit, le militaire fit de même.
«Marston, comment est-ce possible ? Tu t’es chargé du recrutement des hommes, tu m’avais dit qu’ils étaient tous irréprochables. J’ai annoncé fièrement à tout le monde qu’on ne franchirait plus les murs si facilement. Et voilà que 6 sans-âmes arrivent à se fondre au cœur de l’armée ? C’est toute ma crédibilité qui est en jeu-là !
- Je t’assure que j’ai moi-même enquêté sur chacun d’eux… Ils étaient tous clean.
- Il semblerait que non mon ami.
- Mais… que veux-tu faire de plus ? Nous avons tout fait pour éviter une intrusion. Nous nous sommes même infiltrer chez chacun de nos ennemis, aucun de nos agents n’ont signaler des préparatifs.
- Donc ce n’est pas un de nos ennemis connu…
- Ne t’en fait pas, je m’en charge.
- Si c’est une trahison, tu sais ce que tu dois faire. »

Quelques jours plus tard, Mosath reçu une lettre de Marston. Cette lettre annonçait que le traitre avait été identifié. Le lendemain de la réception, un soldat manquait à l’appel.
Ceci ne rassura pas Mosath pour autant. Il sentait qu’un grand malheur arriverait, pendant le peu d’heures de sommeil qu’il s’accordait, il faisait des cauchemars sanglants, violents. Ce qui lui donnait un très mauvais préssentiment.

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Lutrak

avatar



Messages : 1692

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mer 1 Juin 2011 - 15:04

Les évènements des derniers jours trottaient dans l'esprit du vieillard qui voyait peu à peu le Royaume qu'il avait su relever s'effriter un peu plus à mesure que le temps continuait sa route.
Il avait également convoqué le recruteur Marston, mais rien de satisfaisant ne conclut leur discussion.

L'ombre de Debrad Num planait sur ces actes ; le disciple de Xelor et père de Wahn faisait de la destruction du Royaume sa priorité, son unique but dans le peu de vie et d'humanité qui lui restait.
Il contempla les dagues accrochées au mur de son bureau, ces mêmes lames avec lesquelles il combattit son géniteur avant de déclarer la restauration du grand Royaume de la Brume.


"Je ne me laisserai pas prendre les terres qui m'ont été confiées..."

Alors qu'un soldat manquait à l'appel, la tension semblait palpable au sein des troupes même.
Tout le monde se méfiait de l'autre et les regards de complicité qui régnaient autrefois parmi les soldats ont laissé place à la suspicion, au doute.
Aux côtés de Mosath, il fallait alors haranguer les légions pour leur donner le courage et la force nécessaire face à la situation.


"Peuple de la Brume, défenseurs de nos murailles, les temps sont durs et les heures sombres.
La forteresse qui nous sert de repère ne semble plus aussi solide et ses murs commencent à laisser des pierres tomber.

Pour autant, elle ne s'écroulera pas, et résistera aux charges des ennemis, aussi perfides soient-ils.
Le Royaume de la Brume ne faiblira pas, il apprendra de cette période de doute et de murmures pour en sortir plus grand qu'il ne l'a jamais été.

Laissez de côté votre méfiance, servez-vous en pour agrandir votre détermination, et les jours de notre précieuse communauté ne seront pas en danger."


_________________
"Je servirai la Brume jusqu'à mon dernier souffle. Les enfants du Royaume peuvent dormir sur leurs deux oreilles."
Revenir en haut Aller en bas
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mer 1 Juin 2011 - 23:05

Après cette déclaration, Mosath demanda au Monarque, la permission de se retirer quelques jours du chateau, Mosath avait besoin de repos avec sa famille et ses amis: Blaidium, Jupileau, Cyclophena, Armaggeddon, Papy-peteux

Leurs journées se composaient de chasse aux monstres de l'île et en fin de journée bataille de boules de neiges. Ils s'amusaient, simplement, comme pour oublier tout ce qu'ils vivaient... En fin de soirée du second jour de repos Mosath avait eu une discussion a propos de la direction de la famille biloute-deux. Jupileau se sentait vieilli. il ne pouvait même plus combattre. Mosath, lui, n'avait jamais été aussi fort, Bras droit du Royaume de la Brume, Général de sa propre armée. Il était clair qu'il était bien plus puissant que Jupileau.
Le lendemain midi, après leur chasse matinale ils rentrèrent a la maison. Ils étaient dans la zone des boufmouths quand ils virent arriver sur eux, des soldats sur des dragodindes, tous munis d'un arc. Ils tirèrent tous leur flèche sans toucher un seul des compagnons de Mosath. La petite équipe répliqua et tua les soldats. Jupileau ordonnait au groupe de se hâter. Une fois arrivé à leur maison, Jupileau leur conseilla de faire leurs valises :

"Prenez les dragodindes, de l'étable, et galopez vers la foret, ne vous arrêtez, et ne vous retournez surtout pas.
- Et toi ? demanda Mosath.
- Je dois protéger nos biens. Ne vous en faites pas pour moi. Dépêchez-vous !"

Ils obéirent à Jupileau  et ils filèrent tous par la porte de derrière. Jupileau lui, se dirigea vers la porte de devant. Il l'entrouvrit et regarda. Il vit une trentaine de soldats, armures ébène. Il prit son souffle, ouvrit la porte en grand se rua vers eux jeta pandatak sur pandatak il en tua 6. Sans même que les soldats n'eurent le temps de bouger. Les 24 autres brandirent leur arc, tirèrent, et firent tous mouche. Jupileau tomba à genou, il peinait à respirer. Il voyait défiler sa vie. Il se rapellait les moments les plus joyeux. Il sentait son sang couler, son cœur ralentir. Puis son cœur s'arrêta de battre et il ne sentit plus rien. Il s'écroula, baignant dans une mare de sang.
De son coté, Mosath galopait toujours avec le petit groupe. Il s'arrêta, puis fit demi-tour. Le reste du groupe le suivit sans dire un mot.
Une fois devant la maison, il vit le corps de Jupileau étendu dans la neige mélangée au sang. Mosath compta, 24 flèches l'avaient touché, dans les bras, le ventre les jambes... A ce moment-là, de la neige commença à tomber, cette neige, au contact du guerrier fondait et coulait le long de son visage... Personne ne sut distinguer larmes et neige fondue. Mosath enterra son père adoptif dans les terres du royaume de la Brume. L'image du corps de jupileau baignant dans une marre de sang lui hantait l'esprit. Il comprit alors ces précédentes émotions.


Citation :
Il sentait qu’un grand malheur arriverait, pendant le peu d’heures de sommeil qu’il s’accordait, il faisait des cauchemars sanglants, violents. Ce qui lui donnait un très mauvais préssentiment.

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Lutrak

avatar



Messages : 1692

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mer 15 Juin 2011 - 14:00

La cérémonie en l'honneur de Jupileau se passa sous un silence pesant, tandis que le cercueil fait du bois de l'orme majestueux se faisait amener au pied du Temple de la Brume.
Aux côtés des douze membres de l'édifice sortis de leur recueillement pour cette tragique occasion, Wahn préparait son discours en l'honneur de ce guerrier tombé au combat.


"Jupileau, fier guerrier disciple Pandawa et feu serviteur du Royaume de la Brume. En ce jour, ton âme s'est vu contrainte a quitté cette enveloppe corporelle pour rejoindre le flux de celles qui nous protègent de son pouvoir mystique, et elle restera à veiller sur nous aussi longtemps que ce palais et ce Temple tiendront debout."

Le reste des obsèques se passa sans évènement notable, et la dépouille de l'aventurier fut acheminée dans l'enceinte du sanctuaire, puis les portes se refermèrent devant la foule sombre et empreinte d'une tristesse incomparable envers ce maître chasseur devenu proie.
Avant de passer à d'autres sujets, l'héritier souhaitait tout de même s'entretenir avec l'une de ces sujets.


"Makalia, commença-t-il, toi qui es d'une sagesse imminente, sauras-tu m'expliquer ce qui se trame dans ce Royaume pour que les pierres de sa muraille commencent à faiblir ?"

La vieille femme ne dit mot à ce sujet, un simple conseil sortit de sa bouche.

"Ne commencez pas à douter, héritier. Votre Royaume rayonnera sur le monde des Douze, mais ne doutez pas, c'est tout ce que votre père recherche en vous. Il vous connait mieux que personne, hormis peut-être la douce Felenaï, sait parfaitement la méthode pour vous destabiliser.
- Et si d'autres doivent tomber ?
- Tel est leur destin, aussi funeste soit-il."

Et elle retourna ainsi, au sommet de ce bâtiment défiant les cieux, laissant le retraité face à ses propres démons.

"Et si le prochain, c'était moi..."

_________________
"Je servirai la Brume jusqu'à mon dernier souffle. Les enfants du Royaume peuvent dormir sur leurs deux oreilles."
Revenir en haut Aller en bas
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mer 15 Juin 2011 - 23:05

Mosath était resté dans le temple un instant. Il repensait aux derniers évènements… Il n’en n’avait parlé à personne…  Mais il était grand temps de mettre tout le monde au courant… Il se précipita vers Wahn qui était plongé dans ses pensées. Il le vit inquiet…

« J’ai fait une erreur… Et voilà que mon entourage disparait… Jupileau vient de se faire tuer… Blaidium, malade à cause de son anneau du vampyre… Il faut en finir ! J’ai traqué des dizaines de personnes …  Je d… » Mosath ne termina pas sa phrase, il s’écroula. »
Cyclophena couru et examina le iop. Il était brulant de fièvre.  « Je ne sais pas comment il a pu tomber malade, il est plutôt robuste, d'habitude...»

A ce moment un petit chacha blanc sorti du sac du guerrier. Le même qu’il avait recueilli maigrichon, entre la vie et la mort… L’officier savait pertinnement qu’il lui couterait plus cher de le soigner que d’en acheter un autre… D'autant plus qu'une troisième bouche à viande a nourrir n'étais pas indispensable. Pourtant il le soigna, le nourrit avec pas moins de 70 viandes en 1 soirée. Dès lors son nom fut Glouton. Glouton sortit un bout de papier du sac de Mosath. Sur ce papier était inscrit ces phrases :

« L’alcool réduit l’espérance de vie.
Les jours de pleines nuits altèrent le sommeil... Parfois les vampires n'arrivent plus à se reveiller.
Quant aux guerriers, ils vivent dans une nature hostile et leur vie à chaque instant… Il arrive que le deuil additionné au stress, cause une fièvre qui les emporte.

A.N.O’Nyme  »


Une fois la lettre jetée au feu, la fièvre cessa. Le lendemain Mosath retrouva tout son esprit mais il était de plus en plus inquiet et pour cause, ils ne savaient rien sur leur ennemi. Même son nom leur était inconnu.

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Lutrak

avatar



Messages : 1692

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mar 28 Juin 2011 - 15:20

Le vieil homme était resté au chevet de son ami et général, accompagné de Lokri qui souhaitait le soigner d'une bonne rasade de Pandneken coupé à du jus de larve orange supposé faire tomber la migraine et à du sporme de champ-champ "juste pour le fun".
Heureusement, le solide disciple du Dieu Iop fut sur pied avant que le descendant direct du Monarque n'eut le temps de préparer ses gants d'alchimie et ses fioles pour son expérience.

Durant quelques temps, Wahn et Mosath ne se parlèrent plus, le retraité étant bien trop occupé par les affaires du Royaume, et il semblait certain que la force d'âme de son acolyte suffirait à lui faire surmonter cette épreuve.
Néanmoins, les heures et les jours passèrent sans que la douleur ne s'évanouisse dans le coeur du fier combattant, et l'héritier de la Brume dut prendre une décision.

"Accompagne-moi, fit-il à son bras droit, je t'emmène dans un lieu connu de tous, mais que peu de personnes ont pu se vanter de fouler."

Il le guida alors jusqu'à l'immense tour au centre de la ville, ce temple de la Brume qui défiait les cieux, puis poussa l'immense porte de la devanture, invitant Mosath à y entrer.
Ils s'avancèrent au centre de cette pièce circulaire comportant quatre portes située aux points cardinaux, et Wahn prononça alors une formule déclenchant un élévateur.


"Je suppose que tu sais ou je te mène, fit Wahn, qui ne reçut aucune réponse."

Ils finirent leur ascension dans une pièce minuscule, ayant pour seule fourniture une table triangulaire et trois tabourets de bois au milieu de chacune des arêtes.
Le vieillard invita son disciple à s'asseoir sur la première d'entre elles, puis quitta la salle.

Entrèrent alors deux personnages, un disciple de Xelor répondant au nom de Silento Merviuscos accompagné de la sage Makalia Branaker.
Les deux membres de la chambre de l'âme s'assirent à leur place, et Silento prit alors la parole.


"Général Mosath, fit-il d'une voix douce. Nous avons été demandés pour sonder les moindres de parcelles de votre esprit, de votre passé, de votre présent... Tout ceci dans le but d'éclaircir les ombres qui viennent perturber votre vie.
- Il sera inutile de résister, continua Makalia, plus inquiétante. La Brume ne vous permettra pas de dissimuler les détails, même les plus compromettants. Contentez-vous de fermer les yeux, de vous calmer, et de vous remémorer chaque instant, de questionner chacun de vos sentiments. Nous ferons le reste."

_________________
"Je servirai la Brume jusqu'à mon dernier souffle. Les enfants du Royaume peuvent dormir sur leurs deux oreilles."
Revenir en haut Aller en bas
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mar 19 Juil 2011 - 16:04

Mosath semblait très inquiet. Il prit la parole en disant :
"Vous savez, j'ai l'habitude de me débrouiller seul. On verra ca à la saint Bworker...
Les deux mystérieux personnages ne dirent pas un mot, Mosath comprit qu'il ne réussirait pas à partir avant qu'ils n'en sachent plus.
-C'est peut être pas plus mal après tout. Marmonna-t'il.
Bon et bien, allons y...

Alors Mosath s'assit et ferma les yeux. Le xelor agita ses bras. Et un nuage de brume emplit la salle cette brume entoura le Iop. Le xelor explorait les souvenirs de Mosath :
-D'abord, montre moi ton meilleur souvenir. A ce moment, le xelor vit un jeune Iop jouant avec une jeune eniripsa.
-Bien, maintenant ton pire souvenir. Cette fois ils étaient dans un cimetière, sur la tombe qu'il regardait, était inscrit :



Rillac
595 - 629

-Passons à ton adolescence... Tiens voilà Limn ! Vous vous entraînez ensemble... Passons à ton pire souvenir... Ah oui ! Ton passage sombre, dans l'armée Brakmarienne... Tu ne t'ai pas fait des ennemis là bas ? Hum... Non, rien de bien méchant.
Les anges maintenant... Toujours rien... Oh ! Je ressens une profonde joie, tiens, une rencontre féminine... Malaka toussota et silento passa à d'autres souvenirs... Oh.. Mais c'est là ! Ça y est ! Passons en revue cette journée de printemps . Revoilà encore cette femme ! Elle est plutôt jolie...Comment s'appelle t'elle ? Maria... Tu es dans tes quartiers de la Brume. Une jolie vue depuis ton balcon... Mais que fait elle ? Elle ne va quand même pas sauter ?? Ah, très bien penser le foin en bas ! Je sens que tu redoutes ce moment... Pourquoi ?"

La jeune femme sauta, et à peine quelques secondes plus tard une immense flèche la toucha à la jambe droite avec une telle force, qu'elle empala la jeune femme au mur. Elle resta suspendu quelques secondes puis Mosath sauta à son tour , une fois arrivé au même niveau que sa bien aimée, il planta ses dagues dans le mur, prit appui dans un creux du mur. Il voulu sortir son glaive pour casser la flèche mais il n'eut pas le temps. Maria tombai. Il lacha ses appui pour la rattraper et constata avec horreur qu'elle avait perdu sa jambe, la flèche était restée sur le mur du château de la Brume. Il réussi a la prendre dans ses bras, déploya ses ailes et se posa.. Il courra près de Cyclophena . Mais elle non plus ne pouvait plus rien. Elle ne put que calmer sa douleur quelques jours... Mosath n'avait jamais laisser paraître la moindre émotion et personne, ne l'avait jamais vu auprès de sa bien-aimée. Elle souffrait toujours énormément, si bien que cyclophena devait la faire dormir grâce à des potions. Un matin, on la retrouva avec une dague dans le coeur. Mosath partit en voyage avec la moitié de son armée, pourtant tout le royaume ignorait ce qui s'était passé... La plupart ignorait l'existence de Maria.

" Silento dit alors : Hum... D'abord de l'amour, de la panique, de la colère, de la tristesse et de la colère et pour finir de la rage...Qu'as tu fait ensuite ?
-Je me suis renseigner sur un archer capable de tirer une telle flèche... Le maître de classe crâ m'a affirmer que ce n'était pas celle d'un archer, elle était trop grosse, et le mur bien trop haut. Un bricoleur aurait réussi à fabriquer une arme capable de la tirer jusque là, il se nommait Rik.
-L'as tu trouver ?
-Oui, mais je n'ai pas pu le tuer, il est à la tête d'un véritable empire. Il est d'une richesse fabuleuse. Cet argent il s'en sert pour acheter les terres de royaumes, de villes en faillite.
-En faillite ?
-Ça m'a paru étrange, en réalité, il fait régner la terreur dans ces derniers jusqu'à ce qu'ils soient désert. Ensuite, il achète les terres. Si le dirigeant refuse, il l'assassine. Si son descendant refuse, il a le même sort, il redresse l'économie de ses royaumes, et recommence avec d'autres.
Comment un homme seul peut-il réussir à faire régner la terreur dans un royaume tout entier ?
Il n'est pas seul, il dirige un empire avec sa soeur, Ame. Et comme je l'ai dit, il est d'une richesse fabuleuse. Son armée est dix fois plus grande que celle de la brume. Sa ville natale lui appartient il y a fait bâtir un monument, La statue de la puberté. Cette statue est presque aussi haute que la tour de la Brume. Ils s'en servent de publicité pour ses « États d'Ame et Rik ». Ils ne vénèrent aucun dieu, ne maîtrisent pas la magie. Mais ils sont d'une puissance terrifiante. J'ignore comment les approcher.
Malaka dit alors sur un ton plein d'inquiètude, une guerre se prépare."

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
Lutrak

avatar



Messages : 1692

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mer 13 Juin 2012 - 18:21

Presque un an passa depuis les évènements, et aucun signe de guerre ne se profila sur le Royaume de Brume.
Il y eut bien un retour timide du traître Debrad parmi les vivants ou divers remous dans cette communauté, mais rien ne laissait présager une quelconque bataille, un éventuel affrontement entre le Royaume de la Brume et de mystérieux opposants venus d'ailleurs.

Pourtant, le souvenir de cette rencontre inattendue ne cessait de hanter l'esprit de Wahn, épiant chaque jour à l'aube l'horizon bien paisible. Le proverbe amaknéen aura beau assurer qu'il n'existe pire eau que celle qui dort, cette eau-là semblait prise d'un tel sommeil...
Ce matin ressemblait en tout point aux autres, le soleil traversant les carreaux de la chambre de l'héritier, lui accordant un réveil en douceur, accompagné du chant des oiseaux.


"YAAAAAOOOOW !"

Tel fut le cri de douleur arraché à l'héritier lorsqu'il posa le pied au sol, piétinant de nombreux petits morceaux de diamant d'origine inconnue.
D'un seul coup, les souvenirs se bousculaient dans la mémoire de l'Héritier : l'intrus, le diamant explosant en milliers de morceaux pour transpercer la chair de ses victimes, le soldat s'attaquant à ses compatriotes...
Mais lorsque son regard se dirigea une nouvelle fois en direction du plancher, ces morceaux avaient disparu. La porte s'ouvrit alors à la volée et une foule de serviteurs vint s'enquérir de l'état de santé de leur meneur.


"Je vais bien, je vais bien, les rassura Wahn. Dites-moi plutôt les nouvelles de la journée.
- La patrouille est de retour après son expédition dans les landes de Sidimote mon seigneur.
- Bien ! Qu'apportent-ils de ce territoire désolé ?"

L'un des hommes tendit alors une lettre à Wahn, intrigué par cette étrange missive.

"Nos soldats ont été attaqué par une mystérieuse force, commença le guerrier. Trois d'entre eux ont péri, et les autres jurent avoir vu une épaisse Brume avant de subir cet assaut. Le général Mosath se trouve actuellement à leur chevet
- Vont-ils bien ? demanda Wahn
- Leur vie n'est pas en danger, mais nous nous demandons s'ils ont encore toute leur tête. Ils disent avoir vu un Royaume semblable au nôtre s'élever sur ces terres."

Wahn lut alors le parchemin et son sang ne fit qu'un tour.

"Convoquez le général Mosath dans la plus grande urgence, je dois m'entretenir avec lui."

_________________
"Je servirai la Brume jusqu'à mon dernier souffle. Les enfants du Royaume peuvent dormir sur leurs deux oreilles."
Revenir en haut Aller en bas
Mosath

avatar



Messages : 560

MessageSujet: Re: Récit en coopération par Wahn et Mosath.   Mer 26 Sep 2012 - 16:35

Mosath, de son côté, chassait le kanigrou dans les plaines de Cania. Les pauvres bètes succombaient bien vite sous les coups du puissant guerrier. Il était accompagné de Croco, son fidèle acolyte. Lui aussi, pouvait chasser, mais au vu de sa petite taille, il ne cherchait pas le contact de la même manière que Mosath, en effet, sa proie la plus courante était le Tofu, pour les avoir, il se cachait dans les herbes et il leur sautait dessus dès qu'il en voyait un à portée de sa mâchoire d'une puissance insoupçonnée... Dans l'eau, Croco pouvait arracher la gorge de sa cible d'une seule morsure. Dans les marées aussi Croco était une redoutable créature. Sa capacité à se fondre dans le décor lui procurait un avantage considérable. Lorsqu'il était dans son milieu, Croco pouvait sans aucun doute tuer un Homme. Cependant sa manie d'attraper tous les tofus qui passaient à proximité de lui étaient assez dérangeante pour Mosath puisque les tofus voyageurs y passaient aussi...

Ce jour-là justement, Croco expérimentait une nouvelle technique. Il attendait sur un rocher et il sautait, la gueule grande ouverte afin d'avaler tout ce qui passait. Mosath vu un tofu messager s'approcher, il le voyait descendre lentement vers lui. Et une fois à quelques mètres de lui, il tendit le bras pour que le tofu s'y pose. Il regarda encore le tofu descendre et tout d'un coup, un coup de vent, le nuage qui voilait le soleil se décala et laissa passer les rayons d'un soleil qui éblouirent Mosath, il ferma les yeux, et là, il senti les pattes de Croco sur son bras, il rouvrit les yeux, et en effet, c'était Croco, le tofu messager fut la première de cette nouvelle technique. Mosath cria sur Croco qui après quelques secondes d'incompréhension lâcha le messager. Il prit le petit papier. Il était tâché de sang : Impossible de lire le message. Pas d'autres solutions, il fallait rentrer ... Il siffla sa dragodinde qui dévorait le reste d'un kanigrou ... Elle se redressa, puis galopa vers Mosath. Il monta sur sa monture une fois qu'elle fut proche de lui. C'est alors que Croco grogna ce qui eu pour effet de faire sourire Mosath qui lui dit alors : « T'en fais pas va, je ne comptais pas te laisser là ... »
Il fit asseoir sa dragodinde, attrapa Croco, et le déposa dans un sac en cuir qu'il avait commandé spécialement pour que croco ne dévorait pas son inventaire. Enfin, il se mit en route vers le Zaap des plaines rocheuses.

Le cavalier avançait droit vers le zaap, à toute vitesse, peu importait si un serpentin était écrasé, il fallait faire vite, il était sans doute arriver quelque chose de grave. Tout d'un coup, trois Kanigrous barrèrent la route de Mosath qui eut du mal à faire s'arrêter sa dragodinde. Il sauta au sol et sortit son épée de son fourreau. Croco vint se placer à côté de lui. Les kanigrous semblait déterminé, Mosath lui, savait bien qu'elles n'avaient aucune chance de survivre. En attendant de pouvoir frapper les imposantes bètes, il utilisa quelques sorts dans le but de gagner en puissance. Ses jambes puissantes, étaient prête à bondir sur l'une d'entre elles, ses bras forts, prêts à trancher la chair des kanigrous. Les kanigrous approchèrent, Mosath se mit à courir dans leur direction. Les trois bêtes formaient un triangle, il sauta sur celui qui formait la pointe de leur formation. Il brandit son épée, et trancha net la bête en deux. Les deux autres n'eurent pas plus de chances. Au bout de quelques secondes, il put se remettre en chemin. Quelques minutes plus tard, il était au zaap, et au bout d'une heure, il fut au château de la Brume.

A son arrivée, les soldats se mettaient au garde-à-vous. Mosath croisa un officier de la Brume a qui il demanda ce qu'il se passait. Ce dernier lui répondit de se dépêcher d'aller voir l'Héritier. Ce qu'il fit. Il courrait dans les longs couloirs du Château. Enfin, il arrivait dans les quartiers de Wahn. Il toqua et entendit la voix de son ami. Il fut soulagé, mais il s'interrogeait toujours sur les raisons de cette convocation.

_________________
Mosath.
Revenir en haut Aller en bas
 

Récit en coopération par Wahn et Mosath.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Allée des récits-