Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Julith
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 Olan Eramos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spree

avatar



Messages : 470

MessageSujet: Olan Eramos   Dim 1 Mai 2011 - 9:01

Premier souffle.





An 623


Jour de pluie, un nouveau-né repose dans les bras d'une statue représentant la déesse Eniripsa. La rue d'Astrub est déserte, l'on entend que le ruissellement de l'eau sur les toits de tuiles des maisons. Un homme, au visage dur et souillé par la boue s'approche et emporte l'enfant dont on entend encore l'écho de ses pleurs.



An 734

-Papi! Papi!
Deux joyeux gamins Ecaflip sortirent d'une maison du village d'Amakna en accourant vers un vieil homme. Ils le prirent dans leurs bras, l'ancien décocha un sourire. Les deux bambins le prirent par la main pour l'accompagner a l'intérieur du taudis. Ils le firent s'asseoir, une Ecaflip de toute beauté lui apporta un plat chaud sur la table, probablement destiné a l'aïeul mais il n'y toucha point. A ce moment la, un autre ecaflip, grand, fort et sur de lui entra dans la pièce fixant le vieux du regard.
-Bonjour...Papa...
Il alla embrasser sa douce et se mit a table. La belle disciple d'Ecaflip servit les autres plats et les rejoignit avec ses enfants.
Le vieux ne prêtait pas attention a la nourriture, il n'y toucha même pas, il avait l'esprit ailleurs...Son fils l'interrompis dans sa réflexion et lui demanda :
-Tu ne manges pas? Tu sais a ton age...
Le vieux secoua la tête en guise de reponse ; "Je n'ai pas...très faim..."
Les deux petits s'affolèrent et se retournant vers lui et dirent :
-Dit, Papi, tu peux nous raconter cette histoire dont tu as le secret alors...Puisque tu manges pas! Demanda l'un.
-S'il te plaaaaaait...Renchéris l'autre.
Il hocha la tête et commença son histoire...



Olan Eramos.






An 643


Le combat était fascinant ! Un disciple de Sacrieur couvert de tatouages affrontait un jeune eniripsa au regard glacial dans le parc d'Astrub la Mercenaire.
Le sacrieur lança la première offensive, un dégaina son épée et chargea le moucheron, il l'avait surement sous-estimé, car l'eniripsa se dégagea sur la droite et assena un violent coup de bâton a la tête de l'assaillant. Le sacrieur se retrouva déséquilibré, profitant de cette faiblesse le petit eniripsa fonça pour lui enchaîner d'autre coups. Mais, un sacrieur, plus on le frappe, plus il en redemande... La foule commençait a se rassembler autour d'eux. Le sacrieur, vautrer par terre il y a quelque secondes de ca etait maintenant en pleine forme, il se remis sur ses deux pieds, une puissante aura magique l'entourait et il se mis a avancer , poings fermés vers le petit eniripsa. Tout a coup, il mit sa main en avant et récita une formule dans ancien dialecte de son peuple, le sacrieur tomba raide une fois la formule conclue. L'eniripsa lâcha une prière et, se tourna vers la foule, cria :

-Olan Eramos! Souvenez-vous de ce nom! OLAN ERAMOS!

Il regarda une dernière fois le sacrieur gisant a terre, et partit en direction des Champs.



Bonta, la Blanche.





An 644


-Dis, Olan...Tu es sur qu'on est sur la bonne route?
-Je te l'ai déjà dis...La déesse Eniripsa guide nos pas. Donc oui, Xiu, nous sommes sur la bonne route.
-Oui, mais enfin tu sais...En temps qu'ecaflip j'fais pas trop confiance a ta déesse....Enfin, la chance et de notre coté...J'espère...
-Parles pour toi.

Xiu, était un ecaflip qu'Olan avait rencontré durant son long périple a travers les plaines de Cania, ils avaient tout les deux la même destination :
Bonta, "la cité Angélique".

-Pourquoi tu veux t'engager déjà...Olan?
-En quoi ceci t' intéresses? Maintenant, silence, tu gaspilles ton énergie. *Il pointa l'horizon du bout de son doigt* Nous y sommes, voici Bonta.

Les fiers remparts blancs de la cité se dressaient devant eux, ils entrèrent par la grande porte pour découvrir une forteresse en plein mouvement.
Mercenaires, volontaires, miliciens et gardes se préparaient, une bataille était proche.

-Vite, plus de temps a perdre! Lança Olan a Xiu ,tout en accourant vers la Milice.

A son arrivée a la milice, il découvrit une foule gigantesque s'affairant a différentes taches, mais on remarquait un groupe de personnes bien distincte, il faisaient la queue pour s'engager en tant que volontaires Bontariens, il se ranga dans la file accompagner de Xiu et patienta.

Le temps passait et finalement vint leur tour. Le réceptionniste les questionna :
-Vos noms?
-Eramos Olan, et voici Yuhi Xiu
-Avez-vous lu la charte Bontarienne?
-Lu et approuvée, dirent les deux compagnons en choeur
Il prit quelques notes, les regarda droit dans les yeux, un sourire cruel sur les lèvres et conclu.
-Vous serez en première ligne.
Olan partit en arrachant le document des mains du réceptionniste, son bâton prêt a détruire ses ennemis.

Au portes de Bonta une armée d'un millier d'Hommes s'élevait , l'escouade de nos deux compagnons portait le nom de Rédemption et arborait un étendard représentant un chevalier-dragon du temps des antiques légendes. Ils étaient une vingtaine ,leur chef de groupe, une jeune Iop a l'allure hautaine expliqua le plan d'attaque en quelques phrases :

-L'armée se dirigera aux Landes Sidimotes, la bas se déroulera la bataille. Notre escouade et quelques autres seront en ligne de front, prêt a contenir les premières vagues Brakmariennes , ensuite nous nous décalerons vers l'aile gauche et prendrons l'ennemi a revers. Compris?!
-Chef, oui, chef! Hurlèrent les autres guerriers a l'unisson.

Les préparatifs terminés , ils marchèrent vers Brakmar.



La marche sur les Landes.




Ils arrivèrent a la frontière Brako-Bontarienne, c'est a dire, l'endroit exact ou se rejoignent les Grandes Plaines de Cania et les Sombres Landes Sidimote, ils regardèrent derrière eux, Cania s'imposait, puissante, grandiose, elle arborait des couleurs vives, son massif plongé dans le bleu profond du ciel ensoleillé. En face d'eux, la désolation, la fin de toute existence, en un mot, la Mort, une puanteur cadavérique régnait. La petite armée pouvait apercevoir les murs de Brakmar au loin, Brakmar la Sournoise, Brakmar la Sombre, Brakmar la Sinistre, elle baignait dans le ciel rougeâtre et orageux des Landes, et leur marche continuait, il fallut peu de temps avant qu'ils rencontre le comité d'accueil. A deux pas de la Cité des Démons se tenait l'armée ennemie, Troll montés, Chevaucheurs de Dragodindes de Guerre et Soldats armés jusqu'au dents les attendaient, tous prêt a en découdre jusqu'à que mort s'en suive...

Alors que l'escouade de Xiu et Olan se préparait au combat, un colonel Bontais s'avança et commença un discours ayant pour but de remonter le moral des troupes, tous l'écoutaient, il disait que les Brakmarois devaient payer pour leurs péchés et que c'était a eux, Bontais, d'être le bras vengeur de la Justice, il finit son discours par un cri de guerre :

- Point de résignation, Vaincre est la seule option! -


Il eut juste le temps de finir sa phrase qu'un carreau lui transperça la poitrine, il lâcha un dernier souffle avant de s'effondrer face contre terre, tous contemplaient en silence la fin du colonel, mais a présent s'avançait une horde de Brakmariens et ils étaient maintenant a moins de 100 mètres. Les Bontais n'eurent pas le temps de retrouver leurs formations que déjà les Trolls faisaient des ravages dans les premières lignes, dans la débâcle la plus totale Olan avait perdu Xiu et toute son escouade de vue, il se retrouvait seul, alors que la deuxième vague de Brakmarois arrivait

Comment voulez-vous qu'une armée de volontaires trié a la volée puisse vaincre une autre armée de guerriers sur-entrainés et tous équipés d’ustensiles mortels?
Olan devait trouver une échappatoire, il avait miraculeusement survécu en se terrant tel les rats dégoutants qui infestent les sous-sols des cités, mais maintenant il n'avait plus le choix, il ne restait qu'une poignée de Bontariens, et les Brakmariens les achevaient sans pitié. Peu a peu, petit a petit, un par un, les Bontariens tombèrent comme les feuilles du Chêne Mou quand vient l'automne. Finalement il ne restait plus que Olan, l'ultime survivant...Pour le moment. Il était encerclé, désarmé, faible et sans défenses il se protégeait tant bien que mal. Il regarda autour de lui, c'était un massacre, un amoncellement de compagnons, de frères et sœurs d'armes, qui ne sont plus que des corps inanimés...

- Il ne pensait pas mourir aujourd'hui -


Un guerrier Brakmarois le chargea, Olan l'esquiva de justesse, il roula a terre saisissant le pommeau d'une épée, en se relevant il découvrit en ses mains une Razielle magnifiquement forgée et a la lame menaçante, il admirât le métal tranchant scintiller a chaque coup de tonnerre, en face de lui se tenait un sram au sourire sournois, dagues en mains, une aura noirâtre l'entourait, il respirait la puissance. Olan fut le premier a charger, le sram bloqua son attaque avec ses dagues et le repoussa, Olan se ressaisit vite de cette parade et chargea a nouveau le sram, celui-ci pris au dépourvu esquiva le coup au dernier moment mais laissant le plaisir a Olan de lui trancher deux-trois doigts, le sram lâcha une dague et regarda ses compagnons Brakariens qui semblaient admirer le spectable, lorsqu'il se retourna il était déjà trop tard, il n'eut pas le temps de réagir que déjà, Olan l'avait littéralement tranché en deux, il posa son épée au sol, victorieux, et patienta le temps qu'un nouvel adversaire se décide. Curieusement, les Brakmarois riaient, ou avaient le sourire aux lèvres, Olan restait silencieux, jusqu'à qu'il vit le corps du sram se désintégrer en un nuage d'énergie. Un clone! A peine il eut le temps d'arriver a cette conclusion qu'une lame froide lui trancha la gorge, un frisson glacial lui remonta des pieds jusqu'à la tête et il s'effondra en essayant de prendre une dernière bouffée d'air.

[A suivre]
Revenir en haut Aller en bas
 

Olan Eramos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Allée des récits-