Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Julith
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 La fabuleuse histoire des Twil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: La fabuleuse histoire des Twil   Sam 20 Aoû 2011 - 21:20


/!\ ATTENTION JEU DE MOT DE SPREE AVANT DE COMMENCER/!\

Ce toit est fait en Twil ou en tôle? En Twil? C'est de la Twil rit alors!

/!\ ATTENTION JEU DE MOT DE SPREE AVANT DE COMMENCER/!\


Prologue :
Ce recueil consigne les histoires de nos attachants compagnons que sont les Twil... il sagit de leur histoire en solitaire avant leur rencontre ainsi que leurs exploits sur le champs de batailles.
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Sam 20 Aoû 2011 - 21:21

Histoire de Twiliel :

Je fus abandonné a mon jeune âge par une mère qui ne voulais pas de moi, de mon enfance, je ne me souviens que de que de la puanteur des égouts bontariens, mais aussi des coups de bâtons que m’infligeaient ces ignobles rats d’Egoutants. Mon enfance fut dépourvue de bonheur, et cette tristesse grandissait chaque jour d’avantage.
Cependant, ma vie bascula ce 16 Fraouctor 639 : Cette journée commença normalement, comme d’habitude je devais recevoir mes 10 coups de bâton quotidiens, or ce jour-là, je n’en reçus que 8... Ne trouvant pas cela normal, je me retournai, et vis d’innombrables éclairs.
Et oui, un Iop air était venu, accompagné de 4 autres aventuriers, s'expérimenter. Avec toute cette agitation, il fut facile de m’enfuir et ainsi de gagner ma liberté, et à peine fus-je sortis des égouts, que la lumière du soleil m’aveugla… Des années plus tard, c’est affreux souvenir hantait toujours, et le désir de vengeance grandissait en moi : ce jour-là, armé de mes kamas, je me dirigeai vers l’hôtel de vente des tailleurs, acheta un toady, une cape tofu fou et quelques autre items et fonça vers les égouts.
Depuis ce jour je parcours le monde des douze a la recherche du bonheur, et de temps en temps, quand l’ennuie se manifeste, je rends visite à mes anciens « maîtres ».

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Sam 20 Aoû 2011 - 21:22

Histoire de Twilox

A Sufokia vivait un énutrof connue sous le nom de Twilox, il s'agissait d'un mineur depuis un moment retraité et s'adonnant a la pêche pour son plaisir... il avait vécu une vie sans histoire et sans tracas... Un jour il rentrait d'une pêche fructueuse le sac remplis de poissons de mer dont un kralamour unique et deux greu-vette horreur, il passa par chez lui pour déposer sa pêche dans son coffre avec l'intention d'aller ensuite se jeter un godet à la taverne mais après avoir fermer son coffre a double tour il entendit un bruit par la fenêtre, il s'avança pour y jeter un œil et le spectacle qu'il découvrit lui fis froid dans le dos, le village était assaillie par des roublards, il n'était pas un pro du combat mais il décida de s'équiper des équipements hérités de son grand père guerrier, il se para du gelano, de la bague moutheuze et de la feuille de printemps du dit guerrier, enfila les sandales titudes, la corbacape mastralis, et le doro le black et sangla ensuite la ceinture des vents... l'enutrof n'avais jamais porté cette tenue de guerre et fut étonné par sa légèreté et la liberté de mouvement qu'elle lui conférait... il décrocha avec une sensation étrange le marteau hubohu de son socle et le soupesa délicatement, c'est alors qu'un grand fracas provint de l'entrée, un roublard avait fais exploser la porte pour piller sa demeure, Twilox se cacha dans l'embrasure de la porte de sa cuisine pour étudier l'ennemi discrètement mais il n'en eu pas l'occasion car le roublard avais déjà reperer le coffre et au moment même ou il y posait les mains l'enutrof lui servi un puissant coup de marteau sur les doigts. « Pas touche dit-il » Il lui assena également une pelle massacrante comme il ne soupçonnait pas pouvoir délivrer auparavant... Celle ci assomma le roublard permettant au vieillard de vider son coffre, courir vers l'enclos de sa dragodinde et la chargée de ses richesse avant de la monter pour occire l'envahisseur. Twilox se dirigea vers la banque où les habitant de Sufokia défendaient leur maison et leur richesses, il commença par invoquer un sac destiné a encaisser les coup a sa place et entra dans la mêlée lançant des pelles massacrantes a chaque roublard qu'il pouvait atteindre. Les combats firent rage toute la soirée et continuèrent jusqu'au lendemain matin et se soldèrent par une victoire des habitants contre les voleurs. Chacun pouvait enfin rentrer chez soi éreinté par les durs combats mais le pauvre Twilox n'était pas au bout de ses peines car en rentrant a son domicile il découvrit que sa maison avait été réduite en une triste ruine calcinée par le feu... Sûrement une bombe roublarde... Saloperie pensa Twilox, il avait perdu ce pourquoi il avait si longtemps travaillé... « Je vais devoir repartir a zéro avec pour seul aide mes économies » …
Ainsi s'acheva cette dure journée pour le vieil homme.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Sam 20 Aoû 2011 - 21:23

Histoire de Twilyx :

Une chaude journée de printemps, le 13 aperirel 625, la femme du roi Allister alors enceinte de plus de 8 mois et demi sentit les contractions venir, Allister appela alors la garde et leur ordonna de les escortés jusqu’aux quartiers de ses meilleurs eniripsas, après plusieurs heures de travail, des litres de potion et quelques mots de régénération les efforts de la reine furent récompensés par la naissance d’une petite craette, cependant un eniripsa décela une marque en forme de Z sur la nuque de l’enfant et cela lui rappela la prophétie sur laquelle un ami féca avait publier une thèse.
Cette prophétie avançait que cet enfant priverai son père de sommeil jusqu’à la fin de ses jours or le sommeil étant la plus importante des choses aux yeux du roi il demanda à ce qu’on fasse tuer l’enfant et déclara au peuple que sa fille était morte née.
Le sacrieur chargé de tuer la princesse déchue l’emmena à la rivière pour la noyée mais il fut pris d’une si grande pitié pour celle-ci qu’il préféra la mettre sur un grand morceau d’écorce d’abraknyde et le laissa suivre le courant.
Ce fut le curé de l’église Amaknéene qui la trouva.il décida de l’élever comme sa propre fille et lui dit qu’elle était orpheline. C’était une si grande joie pour lui, il s’était privé par son serment des bonheurs de la vie de père en ne pouvant prendre épouse. Je l’appellerai « Twilyx » s’était-il dit. Il lui donna une éducation, lui appris à respecter les valeurs du monde des douze, lui appris l’histoire de l’Ormonde, il lui donna les manières d’une femme respectable et lui appris à respecter toutes les classes du monde des douze ainsi il lui apprit à vénérer touts les dieux avec la même ferveur quel que soit la classe qu’il représente.
Après quelques années Twilyx maintenant une jeune femme décida de partir à l’aventure, voir le monde d’elle-même et non plus à travers les descriptions de son père adoptif. Elle partit vers le sud d’Amakna pour découvrir Sufokia, la ville de l’eau. Et alors qu’elle cheminait sur le sentier elle entendit du bruit dans les fourrés, elle tendit l’oreille et tout à coup une horde de bandits roublards sorti de buissons, ils se mirent à l’attaquer tous à la fois, ces bandits n’étaient pas des gentlemen à l’instar de Grobin des doigts, ils étaient plutôt du genre lâches à tuer leurs victimes et à négocier après. C’est alors qu’un grand cra vêtu d’une cape à capuche noir qui masquait son visage à la vue de quiconque aurait osé le regarder apparût. Il lança une flèche de dispersion pour éloigner la jeune femme de l’armée de bandits et les désintégra littéralement à l’aide de sa flèche explosive, un seul survivant à se carnage, le chef du groupe, celui-ci se releva, hurla et promit de se venger, il allait se sauver lorsqu’une puissante flèche d’expiation lui fit éclater le crane. Twilyx allait remercier son sauveur mais lorsqu’elle se retourna il n’y avait plus personne. Ce fut une révélation pour Twilyx … elle allait devenir guerrière… elle allait devenir une craette feu/eau.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Sam 10 Sep 2011 - 16:39

Histoire de Twilax :

Twilax, une jeune eniripsa se promenait paisiblement dans les bois qui entouraient la maison de ses parents dans les plaines de Cania au sud de Bonta. Elle était fille d'alchimistes spécialisés dans les soins et travaillant au service de la milice de la cité des anges. Elle s'assit près d'un ruisseau et écouta le mélodieux coulis de l'eau mêlé au chant des oiseaux, elle s'assoupit finalement et ne se réveilla que plus tard alors que le ciel se teintait déjà d'une délicate lueur orangé, elle regagnât sans se presser son domicile avec son sourire et sa gaîté habituelle... Mais alors qu'elle sortait du couvert des arbres une scène d'horreur lui apparut, sa maison était assaillie par un détachement de bworks armés jusqu'aux dents. Les fenêtres et la porte étaient ravagées mais ce n’était pas de ça que Twilax s’inquiétait, toutes ses pensés étaient tournées vers ses parents. Ils étaient à l'atelier lorsqu'elle les avait laissé. Elle fonçât sans s’inquiéter des bworks qui représentaient pourtant un danger mortel, elle courut jusqu'au sous-sol a l'atelier de ses parents... Là elle trouva les cadavres de ses parents sur le dos se tenant la main l'un l'autre à jamais unis dans la mort... Les bworks la regardèrent ébahis leur cerveau trop lent pour tenter quoi que se soit avant les dix prochaines secondes. Twilax s'enfuie avant qu'ils ne comprennent ce qui se passait, elle courut les larmes au yeux, gravit les escaliers et sortit de la demeure... Mais les bworks qui ce trouvaient a l’extérieur avaient certes eux aussi l'esprit lent mais ils avaient eu le temps de se poster a la sortie pour intercepter la jeune femme. Alors qu'ils allaient lui sauter dessus pour l’étriper, un vent violent se leva, des nuages d'un noir profond voilèrent le ciel et la foudre tomba avec une puissance magistrale sur la troupe d'assassins alors réduits en bouillie. Un iop apparut alors au galop sur sa dragodinde en hurlant un impressionnant cri de guerre mêlant hurlement et jurons en tout genre, le mystérieux changement météorologiques n’étaient autres que l’œuvre de sa puissance céleste, le contingent de fantassins destructeurs restés dans la maison apparut, le iop canalisa le vent en un souffle qui éloigna l'eniripsa des monstres et courut vers ceux ci en invoquant sa puissance dans une épée divine... Le combat était clos... Le guerrier murmura enfin : « J'aime pas les bworks » Puis se tourna vers la jeune femme en s'inclinant galamment : « Twiliel, a votre service...
-Euh... Twilax. Dit elle simplement.
-Vous m'avez l'air bien triste...
-Ces monstres ont tué mes parents dit elle en éclatant en sanglots.
-Ah... C'est fâcheux en effet dit il penaud.
-Mais je me ven... Elle s’arrêta en entendant un gémissement... Elle se retourna et vit un des meurtriers en vie.
-Je m'en charge dis Twiliel.
-Non... elle se dirigea vers le bwork et entama une série de soins.
-Qu'est ce que vous faites ? Demanda le iop
-Je le guéri, j'ai des questions a lui poser... les plaeis du monstre se refermèrent une a une.
Pourquoi êtes vous venus ici pour tuer mes parents ?
-Bah tu voulais qu'on aille où ? Ils étaient ici on les a tués ici...
-Ne te moques pas de moi infecte créature. Pourquoi les avez vous tués ?!
-Le chef de guerre de ma tribu est à la botte d'Oto Mustam et le général de Brakmar lui a ordonné de les tuer car ils étaient un grand soutient pour la milice Bontarienne, donc un trop grand obstacle pour lui.
-Eh bien tu diras a ton chef que moi, Twilax je fais la promesse de me venger et que je verserai autant de sang de bwork qu'il me sera possible, préparez vous à devenir une espèce en voie de disparition.
-Les bworks ne feront qu'une bouchée de toi gamine...
-J'ai les dagues qui me chatouillent, fais attention. Dit Twiliel.
-Part dit Twilax.
Le monstre ne se fit pas prier et parti aussi vite que le permettaient ses courtes jambes potelées.
Ce soir là Twiliel et Twilax dormiont à la belle étoile.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Sam 10 Sep 2011 - 17:04

Nous rejoignons Twilyx qui avait stoppé sa descente vers Sufokia qui pour s’entraîner à combattre les quelques créatures qu’abritaient les forets du nord d'Amakna, elle avait fais une bonne affaire en vendant la dragodinde émeraude et les quelques équipements que lui avait donné son père adoptif... Elle fit donc une halte à la place marchande et dégota de beaux équipements de combat et une magnifique dragodinde dorée et ivoire, elle profita d’être sur place pour acheter un dofus cawotte et des équipements qu'elle porterait lorsqu'elle acquit assez d’expérience et de force. C'est alors qu'elle aperçut un curieux petit personnage qui tentait de refourguer de la camelot à un prix exorbitant, elle se dirigea vers celui ci et l'interpella :
« Eh papi ! Tu ne crois quand même pas que tu vas vendre tes daubes a ce prix nan ?
-Sachez jeune fille que ceci est la véritable amulette du dieu Xelor lui même répondit le vieillard.
-C'est drole on dirait une amulette de l'aventurier sur laquelle on aurait ajouté une aiguille et qu'on aurait peinte en bleu... Et ça c'est une amulette du bouftou ? Amusant... avec cette corne de boufmouth collée dessus on pourrait croire que c'est une amulette du Royalmouth... Et cette dora, la façon dont elle est arrangée on dirait un doro le...
-STOP !!! Tu vas t'arreter gamine ? Chuis qu'un pauvre homme moi... Du jour au lendemain je me retrouve SDF et voilà qu'une emmerdeuse vient m'achever ! Tu veux ma mort ?
-Bah aller t’énerves pas remballe ton matos et suis moi, je connais quelqu'un qui pourra t'offrir l'hospitalité. »
Elle emmena le curieux personnage à l’église. Le prêtre se trouvait à l'entrée du monument et arrosait ses fleurs d'eau bénite, il se retourna et vit sa fille en compagnie d'un enutrof tenant tous deux leur dragodinde par la bride, il embrassa sa fille et se tourna vers le nouveau venue :
« Jean-Christophe, curé de cette paroisse, heureux de faire votre connaissance.
-Twilox, enchanté.
-Il a besoin d'un toit pour quelques temps dit Twilyx.
-Et bien vous êtes le bienvenue Twilox répondit le curé.
-Jean-Christophe est mon père adoptif, il m'a recueillit alors que j'étais abandonnée a la naissance.
-Adoptif hein ? Vous savez y a pas à avoir honte si vous n'avez pas sut honorer votre serment.
-Oh mais ! Vous n'avez qu'a demander l'asile au temple enutrof si c'est pour dire des horreurs !
-Au temple enutrof et ben... C'est des enutrofs, ils ne vont pas me nourrir, me loger et me blanchir gratuitement. Je vous demande pardon. »
Jean-Christophe les invita a rentrer et l'ambiance se détendit après quelques fûts d'hydromel d'abbaye vieillis en tonneau de chêne.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Sam 10 Sep 2011 - 18:06

Twilos et Twilyx furent réveillés par le son des cloches que sonnait Jean-Christophe à l'heure des matines, ils se retrouvèrent en sortant chacun de leur chambre respective et déjeunèrent ensemble. Twilox prit alors la parole et dit fièrement :
" J'ai réfléchi toute la nuit et j'ai décidé de partir a l'aventure. Je part aujourd'hui même ! Je vais m'acheter le nécessaire pour un campement une tente solide et imperméable, du materiel cuisine résistant, des cannes a pêche de professionnel et je vais aller éclater du gros monstre.
-A ton âge ? Tu plaisante ?
-je suis âgé mais j'ai de la ressource.
-Et tu vas combattre du gros monstre avec tes loques ?
-Noooooon ! Ces débris c'est pour se sentir a l'aise, j'ai du pur matériel de combat et mon marteau hubohu fais mal aux dents... Demandes aux roublards ce qu'ils en pensent.
-Je peux venir avec toi ?
-Avec moi ?! Mais t'es toute jeunette...
-Je suis jeune mais j'ai de la ressource dit elle en imitant le vieil homme.
-Ah, ces jeunes... T'as des habits adaptés au combat au moins ?
-Je faisait mes emplettes quand je t'ai rencontré, avec ça je maîtriserais le feu et l'eau... Je pourrais causer pas mal de dégâts et ralentir les monstres pendant que tu les ruines a coups de marteau et de pelles.
-Vendu ! "
Jean-Christophe entra alors dans la cuisine tandis que les deux nouveaux amis discutaient autour d'un bol de blugely.
" Je part à l'aventure avec Twilox papa !
-Tu en est sûre ? Ça peut être dangereux...
-Tu sais que c'est mon rêve depuis toujours.
-Prenez soin d'elle Twilox je ne veux pas la perdre, elle est tout ce que j'ai à part cette église.
-Ne vous inquiétez pas j'irai en première ligne.
-Je prierai pour que Féca te protège ma fille. Maintenant vas découvrir le monde."

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Dim 11 Sep 2011 - 17:34

Le jour même après avoir acheter le nécessaire de campement ils firent route pour Bonta où ils chercheraient des compagnons pour se lancer avec eux dans leurs expéditions, après deux jours de voyage a dragodindes ils découvrirent les immenses champs destinés a l'approvisionnement de Bonta la majestueuse.
Ils décidèrent exténués de finir le voyage le lendemain, ils cherchèrent un endroit pour s’établir pour la nuit, ils aperçurent une clairière à l'orée d'un petit bois où deux personnes avaient apparemment deja installé leur campement, Twilox pesta, ils n'avaient plus qu'a trouver un autre endroit mais Twilyx se rendait deja vers eux, elle reconnu un disciple de iop et une eniripsa, celle ci avait l'air éplorée et semblait se noyer dans sa tristesse les yeux perdus dans les flammes.
« Bonsoir, mon nom est Twilyx et mon ami se nomme Twilox, pouvons nous nous joindre a vous pour la nuit ?
-Bonsoir, je suis Twiliel et elle c'est Twilax, je serais enchanté de partager la chaleur de notre feu avec vous... Il remarqua le regard plein d’inquiétude que les deux nouveaux venus portaient a Twilax.
-Oh... Elle est désespérée , elle a perdu ses deux parents et sa maison ce soir même.
-La pauvre... Je prierai les dieux pour qu'ils les acceptent après d'eux. »
Ils se racontèrent leurs histoires respectives et Twiliel se chargea de raconter le peu qu'il savait sur Twilax, celle ci préférant les écouter, les yeux baignés de larmes.
« Il est tard, allons nous coucher dit Twilox. Montons les tentes.
-Nous n'en avons pas dit Twiliel.
-Mais la pluie menace dit Twilyx, je dormirai avec Twilox, prenez la seconde tente.
-Merci répondit le iop. »
Chacun se mit en tunique et alla se coucher

Au matin Twilox et Twilyx furent réveillés par un sanglier qui avait due prendre leur tente pour un grattoir et qui était gaiement venu se frotter le dos contre le cuir de l'abri. Twilox ramassa son marteau et passa discrètement derrière l'animal pour lui asséner un coup mortel.
Twilyx ralluma le feu et mit leur trophée a cuir, l'odeur réveilla Twiliel qui sorti de sa tente sans réveiller Twilax.
« Mmmmmh... ça sent bon.
-Bonjour dit Twilyx.
-Ouais, il s'est frotté d'un peu trop près à la tente celui là... Ça vas ?
-Bah oui si ce n'est que Twilax a mouillée ma tunique de ses larmes et qu'elle m'a fait craquer touts les os en me serrant dans ses bras, mais je ne peux pas lui en vouloir...
-Toi t'es amoureux ! Dit Twilyx en plaisantant.
-Rho elle ne pense pas du tout à ça en se moment.
-Mais toi oui... Dit Twilox.
-... Bon, je reconnais qu'il est possible que j'ai peut être envisagé l'hypothèse que peut être un jour il soit envisageable qu'on « ai pourquoi pas ? » une relation plus forte que des amis... Mais rien de plus... Et vous ?
Les deux intéressés regardèrent ailleurs en rougissant.
-Ah... Euh... Nous ? Ah nous on est des amis quoi, des potes... dit Twilyx embarrassée.
-Ouais... Des... Des potes quoi... Voilà c'est ça, des potes...
-D'accooord dit le iop suspicieux. »
Twilax se leva quelques minutes plus tard reposée et apaisée, la tristesse semblait avoir laissé place à la mélancolie dans son regard, elle annonça même qu'elle désirai partir à l'aventure avec Twilox et Twilyx.
« Tu es équipée pour l'aventure ? Demanda Twilyx.
-Non, aussi je vous accompagnerai à Bonta pour acheter une tentes et des habits plus appropriés aux combats.
-Si tu as des notions de soin je suis pour dit Twilox.
-Vous ne seraient pas déçus, mes capacités de soins sont impressionnantes.
-Alors bienvenue Twilax ! Dit la jeune cra.
-Si elle vient avec vous je veux être de l’équipe ajouta le iop avec énergie.
-Je ne te demande pas si tu sait te battre vue les ravages que tu as causés parmi les bworks dit Twilox.
-Partons pour Bonta ! Décida Twilyx. »

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Dim 11 Sep 2011 - 18:24

Twilix était un jeune féca paysan, il avait hérité des terres de ses parents a leur vieille mort mais aurait préféré partir l'aventure plutôt que de faucher, semer, labourer... dans un éternel recommencement.
Un soir d'été alors qu'il lisait paisiblement, une odeur de fumée le pris au nez, il posa l'ouvrage et regarda par la fenêtre, des flammes brûlaient dans le champ du voisin, consumant rapidement les blés biens sec du mois de fraouctaur. Il protégea sa maison du feu à l'aide d'une armure aqueuse et couru au puis pour remplir un seau d'eau et aider les voisin a ralentir les flammes. Le feu gagnait rapidement du terrain et le combat semblait perdu d'avance. Après une soirée de lutte contre le feu la pluie arriva enfin et les flammes cessèrent.
Twilix et son voisin, le père Manant, lui même paysan purent constaté l'ampleur des dégâts, le feu avait commencé par les champs du père mais avait vite gagné les terrains de Twilix, pour finir les champs du féca étaient en quasi-totalité calcinés mais le père Manant avait lui perdu son corps de ferme alors que celui de Twilix était intacte grâce a son armure. Twilix invita donc le vieil agriculteur à dormir sous son toit jusqu'à ce que leurs problèmes soient réglés.
Le jeune féca réfléchie toute la nuit et proposa un marché a l'enutrof au matin.
« Père Manant, j'ai quelque chose à te proposer. J'aimerai te vendre ma maison pour que tu n'ai pas à rebattir et je partirai de mon coté a l'aventure , c'est ce dont j'ai toujours rêvé, si tu l'achètes, je te fais cadeau de mes champs bien qu'ils ne soient pas cultivables avant au moins l'année prochaine à cause du feu qui à stérilisé la terre.
-C'est une proposition intéressante, il me serait difficile de rebattir à mon âge et ma maison était devenue trop grande depuis que mes enfants sont partis et que ma femme est morte. J'ai deux millions dans mon coffre, je ne sais pas si cela sera suffisant mais ça me parait être un bon prix.
-C'est parfais. Tu es donc le nouveau propriétaire de cette demeure, il y a une roue pour moudre les céréales et un four pour cuir le pain dans les dépendances. »
Dans la fin de matinée après que le père Manant ai fait acquisition de la maison Twilix chevaucha sa dragodinde émeraude avec quelques affaires personnelles et ses kamas.
Il montait vers Bonta pour s'acheter une panoplie ancestrale, une griffe rose et une gelano. Alors qu'il sortait du petit bois il aperçut Twilax, une jeune eniripsa qui habitait près de chez lui, elle était en compagnie d'un iop, d'un enutrof et d'une craette.
Il se dirigea vers elle et dit :
« Bonjour Twilax.
-Bonjour Twilix, que fait tu ?
-Mes champs ont brûlé et j'ai vendu ma maison au père Manant, je part m'acheter des équipements de combat à Bonta pour vivre l'aventure. C'est ce dont j'ai toujours rêvé, cet incendie était un mal pour un bien je pense.
-C'est vrai ?! Moi mes parents ont étés assassinés par des bworks, j'ai donc moi même décidé de partir à l'aventure. Tu peut nous rejoindre si tu veux, ce sont mes compagnons de route, et bientôt de combat, Twiliel, le puissant guerrier, Twilox, le vieux briscard, Twilyx, la jeune archère et moi, la p'tite soigneuse...
-Volontier, je compte maîtriser la terre pour être en première ligne, je pourrai aussi vous protéger à l'aide de mes armures et entraver grâce à mes glyphes.
-Parfais jugèrent les membres du groupe, en route pour Bonta ! »

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Twiliel

avatar



Messages : 27
Localisation : [5,-17]

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Dim 2 Oct 2011 - 9:57

Histoire de Twiloux :

Une chaude nuit de fraouctor, le 19 précisément, des cris se firent entendre. Ils venaient de l’hôpital de Brakmar, une enfant était née. Un petit sacrieur. Cependant, on pouvait lire sur le visage de son père, une expression malheureuse, non pas le fait d’avoir eu une fille, mais plutôt parce qu’ils étaient trop pauvres pour s’occuper d’elle et lui offrir une bonne éducation. Par contre sa mère semblait comblé de bonheur, oubliant un instant leur pauvreté.
« T’es-tu décidés pour son nom ? demanda-t-elle à son époux.
- J’y ai longtemps réfléchi et j’ai décidé de la nommer Twiloux ! » …
Les années passèrent et notre jeune sacrieur, n’allant pas à l’école, passait ses journées a aider sa mère ou a jouer avec une poupée de chiffon que lui avait confectionné son père le jour de ses 3 ans. Dans son quartier, elle jouait avec d’autres enfants de son âge, a plumer et chasser les malheureux pious qui leurs tombaient sous la main.

Cependant, Twiloux avait interdiction formelle de sortir de la cité, les forgerons sombres et les espions Bontariens étaient trop dangereux. Mais comme tous les enfants, Twiloux adorait désobéir a ses parents, et un beau matin, elle sortit, accompagnée de deux camarades, de Brakmar. Ils marcherent quelques heures et arrivèrent dans la Lande de Sidimote. Ils ne se doutaient pas que quelqu’un les observait depuis leur sortie des remparts de Brakmar…

Soudain, un groupe de miliciens Bontariens surgit de nulle part et encercla le petit groupe d’enfants. Etant encore trop jeunes, les enfants n’avaient aucune chance de vaincre ces guerriers ennemis, cependant Twiloux se jeta dans la masse, en hurlant a ses deux compagnons de se téléporter le plus loin possible, pour aller avertir la garde Brakmarienne du danger proche.
Le combat faisait rage, et Twiloux avait déjà mis K.O. trois miliciens, mais étant en supériorité numérique, les Bontariens assommèrent Twiloux. De leur côté, les deux camarades de Twiloux rentrèrent chez eux sans parler de ce qu’il était en train d’arriver à leur amis, de crainte de se faire gronder d’avoir quitté la cité.

Quand Twiloux se réveilla quelques heures plus tard, elle était enfermée derrière les barreaux de la milice de Bonta, et elle savait bien que personne ne viendrait la chercher, même ses propres parents, car ils n’en avaient pas les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Twiliel

avatar



Messages : 27
Localisation : [5,-17]

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Dim 2 Oct 2011 - 10:30

Nos chères compagnons continuaient leur aventure et arrivèrent a Bonta pour s’y reposer et y faire quelques courses. Ils marchaient tranquillement dans le quartier des boulanger, quand Twiliel, en train de regarder ses magnifiques dagues lassay achetées a l’instant, les fit tomber maladroitement dans les égouts.

« Crotte de bouftout ! s’écria Twiliel, mes dagues toute neuves. Il faut que j’aille les récuperer !
-Cela te permettra de passer le bonjour a t’es amis les rats, repliqua Twilyx.
-Bonne idée ! » cria le Iop.

Descendant en vitesse l’échelle reliant la rue aux égouts, Twiliel du déglinguer une bonne trentaine de rats, qui l’empêchaient de passer, avant de pouvoir récupérer ses dagues. Les ramassant tout en les essuyant, il entendit des pleurs venant de derrière une grille non loin de là.
Il s’approcha et vit une jeune sacrieur roulée en boule pleurant toutes les larmes de son corps.

« Hep, p’tite ! lança-t-il, Qu’es ce qui te fait pleurer comme ça ? »
N’aillant pas de réponse, il insista.
« Hep, c’est quoi ton nom gamine ! » demanda-t-il en haussant le ton.
Twiloux se leva et se dirigea vers Twiliel tout en continuant de pleurer.
« Mon nom est Twiloux, je suis une prisonnière Brakmarienne. » répondit elle les paroles pleines de sanglots.

Après un moment de réflexion, Twiliel recula et lui demanda également de reculer.

« Peu m’importe que tu sois Brakmarienne, une prison n’est pas un endroit pour une gosse »
A l’aide d’un puissant souffle, Twiliel fit un trou dans la paroi et emmena l’enfant avec lui. En remontant a la surface, il fit comprendre à ses compagnons qu’ils devaient filer d’ici en vitesse, et qu’ils se reposeraient quand Twiloux sera en sécurité.

« Demain nous irons a la milice d’amakna pour te faire des papiers neutres, mais en attendant, tu fais partie de l’équipe. » dit Twilix.
Ne voulant pas se retrouver toute seule, Twiloux suivie ce groupe d’étrangers jusqu’à la nuit, qu’ils passèrent non loin de la foire des Troolls.
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Dim 6 Nov 2011 - 17:09

Histoire de twilux et Twilex :

Twilux, une jeune osamodas de 12 ans et son ami Twilex un jeune pandawa de 11 ans complotaient discrètement dans le réfectoire de l'orphelinat
«  A 22h00 d'accord ?
-Oui à 22h00. T'as tout préparé ?
-Tout est prêt et toi ?
-Pareil. »
Ils se turent quand la mère aflure passa près de leur table et se firent un clin d'oeilau moment d'aller se coucher.

A 21h30 la mère passa dans les chambres pour vérifier si les enfants dormaient, une demi heure après les deux enfants se levèrent chacun dans leur chambre et tirèrent leur valise de sous leur lit. Twilux sortit de sa chambre et passa le plus discrètement possible devant la porte de chambre de la mère. Elle ne put s’empêcher de penser à toutes les horreurs qu'elle leur avait dites :
« Personne ne voudra jamais de vous ! Vous êtes stupides laids et incompétents. Qui voudrai vous serrer dans ses bras ? Vous ressemblez à des limaces baveuses et gluantes. Je suis sûre que je pourrai vous vendre comme ressources pour fabriquer la panoplie mace. Ou alors comme gros boulet. »

« Vieille bécasse bornée et sadique murmura Twilux. Si tout se passe bien j'aurai plus jamais à voir ta sale tête de bovin. Et quand tu seras morte j'irai vomir sur ta tombe. »

Arrivée devant la cuisine elle attendit que Twilex arrive et crocheta la serrure avec sa broche, la seule chose que ses parents avaient laissé dans son berceau avant de l'abandonnée devant la porte de l'orphelinat.
Elle attendit encore un peu Twilex arriva et ils pénétrèrent dans la salle remplie de victuailles.
Ils remplirent un sac de toile avec des denrées non pétrissables sortirent par la fenêtre sans aucun bruit.

Ils allaient partir le plus vite possible pour s’éloigner un maximum de l'orphelinat lorsqu'ils aperçurent deux yeux jaunes fixés sur eux. Ils se figèrent, leurs poils se hérissèrent partout sur leur corps et un élan de peur glacée courrait dans leurs veines. Tout d'un coup, l'animal, le monstre, la bête, la chose grogna et... « Miaou »
Les deux enfants se regardèrent, l’adrénaline courrait encore dans leur veines et leur cœur battait dans un rythme effréné :
« C'est le chacha de la mère aflure. dit Twilex rassuré
-Je vais le buter ça lui fera les pieds à la vieille peau. Minou minou minou... »
Le chat s'approcha et Twilux l’égorgea d'un geste vis avec le couteau volé aux cuisines.
« On peut y aller. » dit alors la jeune osamodas.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Bountyx, le malandrin

avatar



Messages : 170

MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   Lun 7 Jan 2013 - 23:51

La foire du trool :

Notre petite bande cheminait tranquillement vers le château d'Amakna, ils traversaient les plaines de Cania et passèrent près des chapitaux de la foire du trool :

"Vous êtes déjà allés à la foire ? Demanda Twilyx
-Jamais. répondirent Twiliel et Twilix
-Moi une fois avec mes parents répondit Twilax, c'était super.
-Mes parents sont trop pauvres. dit tristement Twiloux
-Ca me tente pas. ajouta Twilox
-On vote ? Proposa Twiliel
Cinq mains se levèrent, toutes sauf celle de l'enutrof.
-Allez le rouillé bouge ton body !"

Et la petite troupe entra dans la foire, ils y passèrent l'apres midi et firent le tour de toutes les attractions, des machines à sous truquées pour l'arnaque jusqu'aux bêtes de foire aux ignobles malformations.
Ils décidèrent de partir en fin d'apres midi pour monter le camp plus loin dans la plaine, mais en passant le guichet pour sortir ils aperçurent un vieux forrain tirer les oreilles de deux jeunes enfants.

"Qu'est-ce que vous faites ? Demanda Twilax outreé
-Ils essayaient d'entrer sans tickets. grogna le vieille homme
-C'est pas une raison ! Laissez les ! " Lui ordonna Twiliel
Le forrain lacha les enfants et partit en marmonnant quelque chose qui ressemblait à :
"Sionpeuplusermonnétranquille... "

"comment vous appelez vous les enfants ? Demanda Twilyx
-Moi c'est Twilux.
-Et moi Twilex.
-On vas vous ramener chez vous :
-On a pas de chez nous on est orphelins.
-On a qu'à les ramener à l'orphelinat. Dit Twilox
-Non pas l'orphelinat ! Mere Aflure nous tuerai ! Protesta Twilex
-Tais toi ! Le sermonna Twilux
-Vous vous etes enfuis de l'orphelinat deduisi Twilax
-Grumph... Oui mais ne nous y ramenez pas. Pitié !
-Il parrait que la mere de l'orphelinat est un vrai peau de vache dit Twilix.
-Je vous vois venir ! On les garde pas avec nous, on en a déjà récoltée une a Bonta !
-Moi j'aime bien les enfants. dit Twilax
-Moi aussi. dirent les autres en choeur
-Bah moi nan ! Protesta Twilox
-Oui mais toi on s'en fout lança Twiliel
-Vous voulez partir à l'aventure avec nous ? Demanda Twilyx
-Oh oui !" crièrent les enfants en sautant de joie.

Et ils s'éloignèrent de la foire monter le campement pendant que Twilox ronchonnait seul dans son coin.

À suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La fabuleuse histoire des Twil   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fabuleuse histoire des Twil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Salle des Archives :: Histoires des anciens membres-