Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Julith
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 Pensée sur la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dechronologue

avatar



Messages : 830
Localisation : Loin dans le Krosmoz.

MessageSujet: Pensée sur la guerre   Sam 11 Fév 2012 - 22:22

Pensée sur la guerre


Ils ne savent pas pourquoi ils se battent, est-ce pour vivre plus heureux, plus riche, plus libre ? Car si l'on y réfléchit, de quoi dépend une guerre ? De nos jours, on dit combattre pour son peuple, pour sa partie et toutes ces idées qui prennent trop de place et si peu de sens.
En vérité je vous le dis, les hommes se sont toujours battus et se battront toujours, vous devez aimer ça. Un motif, une belle idée pour justifier ces atrocités ? Mais non. A l'origine des guerres seule est la cruauté, la barbarie, la soif de pouvoir et de sang de votre espèce, de l'espèce humaine.

Les combats font rage, cruels et sanglants. Les hommes se battent, le sang gicle, si bien que l'on ne sait plus qui affronte qui. Parfois, un grand coup tombe sur la nuque d'un soldat tout juste recruté, un petit plein de vie et d'espoir, qui s'est défendu avec l'ardeur de la jeunesse et l'ambition d'une vie meilleure. Puis l'on retrouve le corps du soldat tombé et l'on reconnaît, à sa mèche blonde et rebelle ainsi qu'à la barbe qui ne lui couvre pas tout à fait la joue ; cet ami d'enfance, ce simple voisin ou ce frère de coeur dont la vie vient d'être écourtée par un coup trop bien placé... Les larmes ne coulent pas - un homme, un vrai, ne pleure jamais - mais s'il pouvait, son esprit entier, brisé par quelques secondes d'horreur, déverserait une mer de larmes amères et salées.
Et souvent, dans l'immense désespoir qui suit le meurtre, le coupable s'allonge sur le sol, ferme les yeux comme si le soleil devenait pénombre et se plante rageusement l'arme au plus profond de son être.
Et il meurt sans un cri, la douleur et si faible.
Revenir en haut Aller en bas
Deekay, l'altruiste

avatar



Messages : 330
Localisation : à la recherche de l'amour

MessageSujet: Re: Pensée sur la guerre   Sam 11 Fév 2012 - 23:19

C'est dans la nature des carnivores et des omnivores, on se bat basiquement pour la nourriture, les femelles, et tout ce qui peut être utile pour la survie de soi-même, le cerveau humain produit une drogue affiliée au plaisir à chaque fois que l'on fait quelque chose pour sa survie ou celle de l'espèce(se nourrir, se reproduire par exemple). On se bat littéralement contre nos instincts mais c'est une cause perdue je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Dechronologue

avatar



Messages : 830
Localisation : Loin dans le Krosmoz.

MessageSujet: Re: Pensée sur la guerre   Dim 12 Fév 2012 - 6:44

Spoiler:
 

Partout, la cruauté de l'homme se ressent partout. Chacun tente de sauver sa peau quel qu’en soit le prix. Le sang à la bouche et la rage au ventre vous frappez, frappez et frappez encore partout autour de vous, avant de vous retrouver une jambe coupée net par le soldat que vous n'aviez pas vu venir ; il s'est approché dans le vacarme de la bataille et a glissé un poignard dans votre mollet qu'il a découpé soigneusement qu'un boucher l'aurait fait avec un bouftou, un sourire carnassier sur les lèvres.
Et vous criez, criez de votre voix encore aiguë, comme si cela pouvait vous soulager, vous procurer un dernier instant de bonheur. Et vous pleurez - car là même les hommes peuvent se permettre de pleurer, cela ne vous sera pas reproché lors du Grand Jugement - et puis vous savez où est votre place...

Dans cette guerre, dans ces guerres, pas de chef, seule commande la Mort et l'ultime instant qui la précède ; celui où le blessé chute sur le sol si brutalement que tout son corps en tremble et se révulse en arcs pourpres et scintillants. Les yeux s'ouvrent une dernière seconde comme pour dire "Je vis... je vis !" puis restent figés dans un vide éternel, immobiles et ronds, pendant que l'âme du défunt suit la Mort dans les profondeurs de la terre.

Il la regrettera, oh oui il la regrettera sa vie ; même le combat, même les blessures lui paraîtront bien dérisoires face à ce qui l'attend.
Mais en a-t-il le droit ? Car c'est lui qui se l'est enlevée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Pensée sur la guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pensée sur la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Allée des récits-