Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Vil Smisse
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 La légende du wabbit a 9 pattes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mii

avatar



Messages : 114
Localisation : Vers Toulouse

MessageSujet: La légende du wabbit a 9 pattes   Dim 12 Sep 2010 - 21:18

La légende du wabbit à 9 pattes. :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino:


La nuit tombait.
Lentement, lourdement, une nuit sombre commençait a envelopper le village d'Amakna dans
les ténèbres nocturnes.
J'avais chassé toute la journée, combattant les plus vils monstres, dans le seul but de
leur arracher leur richesses, et je commençais a être vraiment fatigué, tant de combats
ce n'était pas très raisonnable pour la santé.
Je marchais donc dans les rues du villages, a coté de ma dragodinde que je tenais par
son licol, quand j'aperçus une taverne vivement éclairée d'où s'échappaient de bruyants
éclats de voix.
Intrigué par tant de brouhaha, je m'approchais jusqu'à pouvoir entendre à peu près
distinctement les voix qui s'élevaient:

-"Mais je l'ai vu! Je vous jure que je l'ai vu!" Hurlait une voix avinée.
-"N'importe quoi Rotsen, comment cela serais-ce possible? Tu devais être ivre mort,
comme a ton habitude" Répondait fermement la voix du tavernier.
-"Mais si! Il Existe! Il nous guette! Il est la! Autour de nous! Vous ne le voyez pas?
Il attends de vous attraper dans une ruelle sombre! Un vil lapin démoniaque!
Encore plu fourbe que Sram lui-même!
-"Bon écoute Rotsen. Tu sait quoi? DEGAGE! Je veux plus te voir ici, tu fait fuir la
clientèle, et tu paye jamais!

Sur ce, le Rotsen en question fut projeté dehors par un coup de pied dans le postérieur
assez magistral il faut bien l'avouer.
Il s'écrasa dans la bouse fraiche de ma dragodinde, jura, se releva, et commença à
s'épousseter.
Pris de pitié, et me sentant un brin coupable, je lui demandait:

-"Avez-vous besoin d'aide messire?"
-"Ptèt bien qu'j'ai besoin d'aide mon p'tit gars. Mais fait attention, il n'est surement
pas bien loin, il ne faut pas rester ici.
-"Qui donc n'est peut-être pas bien loin?"
-"Le lapin! Il est partout! Mais venez, trouvons une autre taverne, celle la est mal
fréquentée, et je vous expliquerais."

Nous marchâmes une centaine de mètre avant d'arriver à une nouvelle taverne.
A peine assis dans celle-ci, j'entendais des murmures autour de nous:

-"Regardez! Rotsen le Boulet est de retour! Et il a même ramené un ami avec lui!

Cette rumeur ne me disait rien de bon, et je pesait la possibilité de prendre mes jambes
à mon cou.
Mais, après réflexion, je me dit que ce n'était pas très honorable et qu'il fallait mieux
affronter le "Péril Rotsen" jusqu'au bout.

Nous commandîmes donc une bière et il commença son récit:

-"Voyez-vous, je me nomme Rotsen Amrub, détective privé de mon état, et hier, il m'est arrivé
quelque chose de terrifiant.
Je me baladait sur l'ile wabbit, investi d'une mission donné par un client important, un proche
du roi Allister si vous voulez tout savoir.
-"Euh... je ne suis pas sur de vouloir vraiment tout savoir hein"
-"Mais si, mais si, écoutez moi.
J'étais donc chez ces vils lapins, marchant tranquillement, quand tout a coup, un gouffre s'ouvrit sous
mes pieds.
Je glissait pendant de longues minutes dans un toboggan sans fin apparente, avant de débouler
dans une large salle.
J'époussetais ma cape en peau de Kanigrou, je me relevais, battis des paupières, quand je le vis.
Un énorme wabbit. Au début, je me dis, c'est normal, on est chez les wabbit, logique que je croise
un wabbit.
Et en plus il est mignon celui la, il tient une cawotte dans chaque patte.
Je vais l'occire, cela me rapportera quelques sous, vu le prix de ces magnifiques légumes.
Je sortit donc mon boulier, pour estimer un peu ma future richesse.
Cela fait donc... 9 cawottes a 3000 kamas la cawotte... je pose 10 je retiens 9... euh...
Beaucoup de kamas!
Quand quelque chose traversa mon esprit.
9 cawotte? Une par patte? Un seul wabbit? Y'a comme un truc qui tourne pas rond la.

J'examinais donc l'étrange wabbit qui ne faisait pas mine de bouger et je me rendit compte qu'il avait...
9 pattes!
Pris d'une terreur tout a fait justifiée, je sortis une potion de rappel de ma besace, la bus et me retrouvais
au zaap d'amakna.
Mais... Je suis sur qu'il m'a suivi! Sur! Il me guette!

Rosten continuait ses élucubrations, et moi j'enchainais bière sur bière, jusqu'à voir plusieurs Rotsen,
chacun avec beaucoup de bras et de jambes.
D'une voie un peu déformée je lui dit:

-"Je vais me coucher mon ami, je ne voit plus très clair."
-"Bien, bien, dites moi dans quelle chambre vous êtes, cela peut toujours être utile.
-"Chinchanbouze"
-"Heing?"
-"512"
-"Et bien bonne nuit camarade."

Je montait lourdement les escaliers et m'endormit sans me changer.

Le lendemain, je me réveillais avec un migraine atroce, sursautant a cause du bruit du tavernier qui frappait
violemment a la porte:

-"Monsieur! Vous n'avez pas payé pour votre festin d'hier soir, et Rotsen a dit que vous effaceriez son ardoise!"

Encore sonné, je portait ma main a ma poche, et je découvrit qu'elle était vide!
Rotsen m'avait roulé, fait les poches et s'était enfui.
J'essayais de l'expliquer au tavernier en colère:

-"Mochieur! Gné plus rien du tout! Rosseuhtène m'a tout piqué!"
-"N'importe quoi! Donne moi mes sous et plus vite que ça!"
-"Gné rien!"

Le tavernier excédé ouvrit la porte avec son passe, et en moins de temps qu'il en faut pour le dire,
je me retrouvait dehors, dans la boue, dépouillé.

-"Et ne reviens plus ici!!" Me hurla le tavernier.

Je n'avais plus rien mais j'étais convaincu d'une chose, de drôles de choses se tramaient chez les lapins.


A suivre :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino: :albino:
Revenir en haut Aller en bas
Mii

avatar



Messages : 114
Localisation : Vers Toulouse

MessageSujet: Re: La légende du wabbit a 9 pattes   Lun 13 Sep 2010 - 19:23

La légende du wabbit a 9 pattes (suite)


Je decidais donc sur le champ de me rendre dans cette ile maudite, ou la myxowamatose
faisait rage.
Je me mis donc en route vers le zaap le plus proche.
Je marchais quelques minutes avant d'arriver au centre du village, ou se dressait la
porte qui menait vers tant de destination.
D'un pas décidé, j'avançais jusqu'a la porte, la traversais en pensant "port de Mastredam"
, fermais les yeux, les rouvris, et je découvrit un paysage bien familier: le coté sud
de la place principale du village : le zaap n'avait pas fonctionné!
Pour une raison toute simple il est vrai, le vide assez dérangeant que j'avais dans
ma poche.
Je decidais donc d'aller vendre mes ressources précédemment prélevées sur de viles
créatures a l'hôtel de vente du même nom.
Arrivé devant ce lieu de commerce reconnu entre tous, je posais une etoffe de
Pandikaze pourfendu il y à de cela quelques jours et dit:

-"Je veux la mettre en vente pour 5000 kamas!"
-"Soit." Me répondit le vendeur, "la taxe de mise en vente s'élève donc a 50 kamas".
-"Mais je n'ai plus un sou!"
-"Je ne fait pas crédit!"

Sur ce, inflexible et surement habitué a ce genre de situations, le vendeur referma
le store de bois sur mes doigts, que je dégageais a temps, et j'entendis un bruit de clé
qui tournait dans une serrure.
L'hôtel était dorénavant fermé pour moi.
Je songeais qu'il était vraiment difficile de survivre dans le monde des douze sans
un sou en poche.
Mais faisant de mauvaise fortuen bon coeur, je décidais de me rendre a pied au port
de Mastredam, la ou les marins dorment, chantent, bref font pleins de trucs.

Cette fois-ci, je ne marchais pas quelques minutes, ni même des heures, ni même des
jours, je me laissais juste porter par ma fidèle dragodinde, affectueusement nommée
"ylloj repmuj", et que j'élevais tendrement depuis ses premiers pas.
Le voyage ne dura qu'une heure, le port n'étant pas si éloigné que cela du village
d'Amakna.

Une fois arrivé, je demandais a un autochtone si il existait un capitaine qui
accepterais de m'emmener sur l'ile des wabbits:

-"Hey monsieur! Oui Vous la avec la moustache proéminente!
-"T'veux quoi le jeune?"
-"Vous ne savez pas si un bateau appareille pour l'ile des wabbits prochainement?"
-"Y'a que Lily la cinglée pour faire ça, et elle n'acceptera d'y aller que contre
quelques kamas. Son bateau est ammaré pas loin, t'peux pas le louper, c'est le seul
avec des têtes de wabbit clouées dessus."
-"Merci bien!"

Me voila donc parti vers le bateau de Lily la cinglée, dont j'esperais que le
sobriquet ne serait qu'une plaisanterie de bon aloi, car je n'avais pas très envie
d'être confronté a un nouvel escroc.
Me voici donc rendu devant l'embarquation.
Une jeune fille, habillée et coifée a la garçonne, travaillait sur le pont, occupée
a clouer un crane de wabbit squelette sur le grand mât.
Je la hélais:

-"Hey madame! Je peux vous parler une minute?"
-"MADEMOISELLE, ESPECE DE GOUJAT!"
-"Oulah excuse moi mademoiselle, puis-je vous parler une minute?"
-"Bien sur, c'est pour quoi?"
-"Et bien je cherche une personne pouvant m'emmener jusqu'a l'ile des wabbits."
-"Je suis votre homme! Enfin... votre demoiselle! Donnez moi 500 kamas et nous
appareillerons sur l'heure."
-"Le problème c'est que je n'ai pas cette somme..."
-"Dans ce cas, je crois que ça ne va pas etre possible mon p'tit monsieur!"
-"Mais je suis convaincu qu'il se trame des choses pas très nettes la-bas!
Il en va de la sécurité du monde des Douze!
Il n'y a aucun moyen de vous convaincre de m'emmener sans payer?"
-"Hum... Et bien il y a bien quelque chose..."
-"Quoi donc?"
-"Et bien... Vous m'avez l'air vraiment charmant vous savez?
-"Hum... Je ne suis pas sur de vous suivre..."
-"Et bien savez vous que certaines petites ordures pensent que j'ai mauvais
caractère? Et bien a cause d'eux, je n'arrive point a trouver de mari a ma convenance.
Donc je vous propose quelque chose: Je vais vous emmener sur l'ile des wabbits.
Si quelque chose menace véritablement la sécurité du monde ou nous vivons, je ne
vous demanderais rien si ce n'est d'arreter cette chose.
Si jamais ce n'est pas le cas et que vous m'avez roulé, croyez moi je le saurais,
je vous retrouverais, et je vous forcerais a m'epouser.
Cela vous convient-il?


Je dois avouer que j'ai beaucoup hésité mais la sécurité d'Amakna dépendait peut-être
de ma réponse.

-"Hum... J'accepte, je pense que je n'ai guere le choix de toute façon."
-"Très bien, tope la mec!" Sur ce, elle cracha dans sa main et me la tendit. "Serment de
marin!"

Je serrais sa main gluante, et d'un mouvement brutal, elle me tira a bord, dénoua
l'amarre, fit monter ma dragodinde, et nous étions partis.

J'étais en route pour l'ile des Wabbits, mais je souhaitais vraiment que quelque chose
soit en train de se dérouler la bas, la perspective de passer le restant de mes jours avec
cette femme ne m'enchantant pas plus que ça il faut bien l'avouer.


A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
 

La légende du wabbit a 9 pattes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Allée des récits-